Internet fragilise-t-il vraiment les librairies ? share
back to to

Internet fragilise-t-il vraiment les librairies ?

6 août 2014

Si certains affirment qu’Internet sonne le glas de l’industrie du livre, une récente étude passée au crible de Savoirs Com1 et communiquée à Actualitté atteste l’inverse.

De fait, la part des libraires dans le chiffre d’affaires global de la vente du livre est restée stable depuis plus d’une décennie. De 18,40 % en 2001 à 19 % en 2012, cette part atteignait encore 18 % en 2013. De quoi relativiser les scénarios les plus pessimistes qui voudraient que la vente de livres en ligne phagocyte celle des librairies de quartier. Au contraire, les ventes en ligne, qui ne cessent d’augmenter, se font en parallèle des achats dans les points de vente. Comme l’indique Savoirs Com1 sur Actualitté :

« Rien ne permet donc de dire, en l’état, que la librairie est fragilisée par les ventes sur internet… ». Toutefois, « ces éléments ne doivent pas cacher le fait que des libraires perdent du terrain, notamment dans les zones périurbaines, gagnées par l’attraction des zones commerciales au détriment des commerces de centres-villes ».

Un phénomène qui ne peut être imputé qu’à la seule industrie du livre mais qui relève de divers mouvements territoriaux.

Et ce n’est pas tout, Savoirs Com1 s’est également penché sur les chiffres de la commande publique. Pour en savoir plus et découvrir toute l’étude, c’est ici, sur Actualitté.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email