Internet des objets : le corps humain remplacera-t-il le Bluetooth ? share
back to to

Internet des objets : le corps humain remplacera-t-il le Bluetooth ?

9 septembre 2015

Sécurisé, peu énergivore et incroyablement communiquant, le corps humain pourrait bien remplacer le Bluetooth afin de transmettre des informations entre objets connectés. Une petite révolution sur le marché de l’Internet des objets (IoT), relayée par la revue technologique du MIT.

Le corps humain peut s’avérer 10 millions de fois plus rapide que la technologie Bluetooth pour transmettre un signal électro-magnétique d’un bras à l’autre. Mieux : le transfert des données par la chair (au lieu de l’air) assure bien plus de sécurité que n’en promettent les ondes Bluetooth.

Une aubaine, selon les chercheurs de l’Université de Californie, car le marché des wearable tech voit justement son développement freiné par les limites du Bluetooth, grande consommatrice d’énergie.

Si les chercheurs californiens en sont encore au stade du prototypage, ils estiment que le corps représente néanmoins une sérieuse alternative au Bluetooth sur de courtes distances.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email