Irak, Népal : crowdsourcing et numérique pour faire revivre les œuvres d’art détruites share
back to to

Irak, Népal : crowdsourcing et numérique pour faire revivre les œuvres d’art détruites

20 mai 2015

Détruites lors de catastrophes naturelles, comme récemment au Népal, ou réduites en poussière par des extrémistes, comme cela s’est passé en février dernier en Irak, la photogrammétrie permettrait de faire renaître les œuvres d’art, nous rapporte la BBC.

Si le crowdsourcing a déjà été utilisé par des musées pour sauvegarder leur patrimoine, Chance Coughenour et Matthew Vincent, deux doctorants spécialistes de l’application des nouvelles technologies aux problématiques de conservation culturelle, ont eu l’idée de s’en servir pour recréer des œuvres disparues.

A travers leur plateforme en ligne Project Mosul, les deux étudiants font appel aux contributions des internautes : en récupérant des photos des œuvres détruites, la photogrammétrie permet d’assembler les différents clichés pour en effectuer une reconstitution en trois dimensions que l’on peut ensuite contempler, comme le Lion de Mossoul.

Mosul lion – 2 side by ingg on Sketchfab

Et si ces résultats sont moins détaillés que ceux qui auraient été obtenus avec un scanner spécialisé, la précision des modèles 3D augmente avec le nombre de photographies récoltées, constituant de faut une remarquable tentative de sauvegarde d’œuvres désormais disparues.

Pour davantage d’informations, rendez-vous sur l’article de la BBC.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email