Japon : le début d’un « âge d’or » pour les start-up ? share
back to to

Japon : le début d'un "âge d'or" pour les start-up ?

10 septembre 2015

La troisième économie mondiale n’est pas souvent citée pour son écosystème de start-up. Mais cela pourrait bien changer, selon Tech in Asia.

« Le début d’un nouvel âge d’or ». C’est ainsi que Jesper Koll, consultant en investissements et contributeur pour The Economist, entrevoit la prochaine décennie pour l’écosytème japonais de start-up.

« Le Japon est incroyablement riche en matière de propriété intellectuelle. La Recherche et Développement (R&D), en tant que source de richesse nationale, y représente 3.4% du PIB quand, en Allemagne, on se situe à 2.5% et en Chine à 1.5% du PIB », explique-t-il.

Autre facteur à prendre en compte : 82% des investissements en R&D sont réalisés dans le secteur privé et sont particulièrement encouragés, selon l’expert, par une politique de faibles taxation des entreprises.

Certains indicateurs démographiques vont également dans le sens d’un contexte favorable pour les start-up, avance Koll : la population vieillissante est très demandeuse d’innovations tandis que les plus jeunes, eux, se doivent de créer leurs propres métiers et entreprises du fait d’un nombre de plus en plus limité de postes à pourvoir dans les grandes structures traditionnelles.

Plus d’informations avec l’analyse de Jesper Koll ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email