Je tweete donc je vote : le réseau social pour rapprocher les jeunes des urnes ? share
back to to

Je tweete donc je vote : le réseau social pour rapprocher les jeunes des urnes ?

20 mars 2015

Twitter incitera-t-il les jeunes à voter ? C’est en tous cas la conclusion d’une étude menée par la branche britannique du célèbre réseau social de « microblogging ». D’après The Guardian, il pourrait même jouer un rôle déterminant quant au sort des élections dans le futur. Les élections départementales des 22 et 29 mars prochains confirmeront-elles cet espoir de revitalisation démocratique ?

Pour Adam Sharp, chef du département « informations, gouvernement et élections » de Twitter, le petit oiseau bleu est déjà devenu incontournable dans les compétitions électorales :

« Avec déjà plus de trois-quarts des députés inscrits sur le réseau ainsi que la plupart des grands médias et des partis politiques du pays, nous savons que Twitter est désormais l’endroit privilégié pour suivre les élections en direct. »

Avec plus de 15 millions d’inscrits au Royaume-Uni, dont une majorité de jeunes, Twitter présente de nombreux atouts pour devenir un outil de remobilisation politique de la jeunesse. Il semble déjà l’être puisque, parmi les jeunes interrogés :

  • 45% disent avoir développé un intérêt pour un parti politique ou une cause sociale après en avoir entendu parler sur la plateforme ;
  • 37% utilisent Twitter pour se renseigner sur le monde politique et les élections.

Il n’y a que ceux qui ne tweetent pas qui ne changent pas d’avis ? 

Mais le réseau social ne joue pas seulement le rôle passif de source d’information. En effet, près d’un jeune sur trois affirme avoir changé d’opinion politique ces dernières années ; or 47% des jeunes « twittos » affirment avoir reconsidéré leur position sur un sujet politique donné du fait de leur activité sur Twitter.

Twitter, un nouveau média à prendre au sérieux pour rendre la politique plus accessible aux jeunes ? 70% des jeunes interrogés déclarent l’utiliser pour obtenir des informations dans un format simple à comprendre, 66% l’utilisent pour accéder à une vision plus honnête et moins biaisée de la vie politique.

Les comptes sociaux institutionnels s’emparent de cette tendance en s’appropriant leurs codes et usages.  En témoigne la campagne Twitter lancée par le Ministère de l’Intérieur, qui surfe sur le succès d’une émission qui fait un tabac auprès des jeunes de France… et a obtenu des taux de partage rarement atteints précédemment.

Cette stratégie va-t-elle porter ses fruits et mobiliser la jeunesse ? Réponse les dimanches 22 et 29 mars !

Pour en savoir plus sur cette étude, c’est par .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email