2025exmachina : un serious game tente de parler vie privée aux ados share
back to to

2025exmachina : un serious game tente de parler vie privée aux ados

9 février 2010

C’est un peu l’histoire de l’effet papillon, appliquée au net : comment la photo d’un ado, diffusée en 2010 sur un réseau social, peut priver d’emploi un jeune homme visiblement promis à un bel avenir, en 2025.

Ce scénario, où s’entrecroisent histoires de coeurs d’ado, de vacances à la neige et de film (un peu) potache, c’est celui du « serious game d’éducation critique à Internet » 2025exmachina.net, lancé ce 9 février par Internet Sans Crainte, en partenariat avec la CNIL, de la DUI et de la Commission européenne. Il est évidemment entièrement gratuit et peut se jouer en ligner, sans inscription préalable.

Le coeur des actions à mener dans ce premier épisode va tenir aux réglages des paramètres de "privacy" sur le réseau social imaginaire présenté dans le jeu – ne pas accepter n’importe qui parmi ses amis les plus proches, définir des "cercles" de proximité, … .

Coeur de cible de ce jeu ? Celui des ados, un public pas franchement réceptifs aux messages de sensibilisation traditionnels de protection de la vie privée sur le net. Le message colle évidemment parfaitement aux conclusions d’une étude dévoilée ce mardi, journée déclarée "Internet Safer Day", par la Commission européenne : 50 % des adolescents européens publieraient sur la Toile des infos personnelles, pouvant rester indéfiniment en ligne et être vues par n’importe qui. Reste désormais à savoir s’ils seront sensibles au message délivré par ce serious game, et s’ils s’approprieront le jeu, également.

Viviane Reding, commissaire à la société de l’information, situe sa mission à un autre niveau, et vise à faire évoluer les pratiques des sociétés exploitantes de réseaux sociaux. Principal message délivré : sur les réseaux sociaux, « les profils des mineurs doivent être "privés" par défaut, et les questions ou signalements d’abus doivent recevoir des réponses rapides et appropriées », réclame la commissaire européenne.

> Pour aller plus loin :

– Retrouvez le carnet de route tenu par RSLNmag.fr sur une enquête au long cours dédiée au privacy paradox.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email