Autisme : comment les jeux vidéo ont permis de tisser des liens entre un père et son fils share
back to to

Autisme : comment les jeux vidéo ont permis de tisser des liens entre un père et son fils

The Guardian 10 juin 2016
The Guardian se fait l'écho d'une belle histoire : celle de Keith Stuart, père d'un enfant autiste, qui raconte la façon dont il communique avec son fils par le biais des jeux vidéo.

Zac avait sept ans lorsque les médecins ont mis un mot sur la maladie dont il est affecté : l’autisme. Avant cela, ses parents avaient bien remarqué que le petit garçon faisait des fixations obsessionnelles sur tout ce qui éveillait son intérêt, de Peppa Pig à Superman, et avait du mal à s’exprimer, notamment par manque de vocabulaire.

Dans un tel contexte, la communication entre eux s’avérait très difficile, explique The Guardian. Jusqu’à ce qu’un jour, Keith se mette à jouer à Little Big Planet.

Remarquant l’intérêt du garçonnet, alors âgé de trois ou quatre ans, son père l’incite à jouer. Zac, dont le visage s’illumine à mesure qu’il découvre le jeu, comprend très vite les commandes, ce qui pousse Keith à lui proposer de jouer avec lui sur d’autres titres – Lego Batman et Lego Star Wars notamment, qui permettent de jouer à deux. Keith raconte que le jeu leur offre « un espace [leur] permettant simplement d’être ensemble et de s’amuser ».

« Un jeu vidéo est un monde discret avec un ensemble de règles et de limites très claires – tout a une logique qui ne change pas ; ce sont des caractéristiques que beaucoup d’enfants souffrant d’autisme semblent apprécier. »

Suite à quoi, Keith fait découvrir Minecraft à Zac, dès sa sortie sur console. Un terrain de jeu en forme d’enchantement pour le petit garçon, grâce à l’immense espace de liberté qui permet de construire maisons et châteaux, de faire des plantations, de creuser des mines ou encore de partir à la recherche de trésors enfouis.

A mesure qu’il joue, Zac enrichit son vocabulaire en apprenant les noms des habitations ou des outils qu’il construit. Alors que dans le monde réel, Zac a du mal à s’exprimer, tout dans Minecraft fait sens pour lui. Ce qui ravit son père.

Un père qui a décidé de faire de son histoire un livre : A Boy Made Of Blocks, qui raconte comment il a réussi à nouer une relation avec son fils à travers Minecraft. Histoire, aussi, de montrer le rôle que les jeux vidéo peuvent jouer dans les familles modernes, autisme ou non…

L’histoire complète de Keith et Zac est à retrouver ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email