Découvrez le rapport sur l’école numérique remis ce lundi à Luc Chatel share
back to to

Découvrez le rapport sur l'école numérique remis ce lundi à Luc Chatel

15 février 2010


« Douze prioritées déclinées en 70 mesures » : le député UMP des Yvelines Jean-Michel Fourgous, a remis, ce lundi matin à Elancourt, un rapport intitulé « réussir l’école numérique », au ministre de l’Education nationale, Luc Chatel. Objectif principal : « rattraper le retard », selon le mot d’ordre affiché dès l’introduction de ce rapport. La France se classe en effet au huitièmre rang européen en ce qui concerne le taux d’équipement de ses écoles, mais ne dépasse pas la 24è place (sur 27) en terme d’usages.

Relier 100% des écoles au haut débit, déployer un effort de formation des enseignants très conséquent, en redéfinissant le coeur même de leur métier, tout en proposant des mesures d’accompagnement fiscales et législatives : voici les principales directions suggérées par ce document.  « L’ordre d’idée [de l’enveloppe budgétaire], c’est un milliard d’euros, mais ça peut bien sûr monter au-delà », espère Jean-Michel Fourgous.

Ce rapport sera-t-il un simple rapport de plus sur la question ? Normalement non. La copie rendue par le député-marie d’Elancourt doit trouver une application concrète très rapidement. Luc Chatel juge ainsi « intéressantes» les propositions de Jean-Michel Fourgous – tout en estimant qu’elles doivent « être étudiées avant d’être mises en oeuvre».

Le timing affiché par le ministre de l’Education nationale, en tout cas, est ambitieux : « Je proposerai un grand plan numérique à l’école avant avril », assure Luc Chatel, qui évoque un financement pour partie assuré par des fonds du grand emprunt :

 

 >>> Consultez l’intégralité du rapport au format PDF en cliquant sur ce lien ou l’image ci-dessous :

Voici les principaux points développés par ce rapport :

Sur l’équipement des écoles et des élèves :

– Le rapport propose de « connecter en haut débit 100% des établissements scolaires » d’ici à 2012, et de tous les équiper de « tableaux numériques interactifs ». Le rapport propose de mettre en place un "plan ordinateur" personnel pour les lycéens avec un prêt à taux zéro assorti d’une aide supplémentaire offerte aux élèves boursiers.

Sur la formation des enseignants :

– Jean-Michel Fourgous recommande d’introduire une évaluation des enseignants en matière de TICE :Il faut  « introduire une épreuve mesurant les connaissances et les savoir-faire […] à chaque concours de recrutement des personnels », recommande le parlementaire. Le député conseiller d’affecter « 20% des crédits formation de l’Education nationale pour former à l’utilisation des outils et aux fonctionnalités du numérique ».

Le rapport propose une nouvelle définition du métier d’enseignant : « [Il] est […] dorénavant, de développer les compétences des élèves. [L’enseignant] gère le processus d’apprentissage, devient un facilitateur d’apprentissage, un ingénieur pédagogique », écrit Jean-Michel Fourgous. 

Des évolutions sur la fiscalité et le droit d’auteur :

– Jean-Michel Fourgous propose l’introduction d’une « baisse de TVA à 5,5% pour le numérique pédagogique », ainsi que la création « en urgence, dans le système juridique du droit d’auteur, une exception pédagogique facilitatrice et durable ». Les manuels scolaires version papier disparaîtront « d’ici trois à dix ans », estime encore le député UMP.

Sur le pilotage :

– Le rapport propose la création d’une « structure nationale d’impulsion, légère et opérationnelle »,  réunissant Etat et partenaires publics et privés. Un sigle est même suggéré : l’ADNE, pour « Accompagnement au Développement du Numérique dans l’Education ».

Ce rapport sera-t-il un simple rapport de plus sur la question ? Normalement non. La copie que s’apprête à rendre le député-marie d’Elancourt doit trouver une application concrète très rapidement. Luc Chatel a en effet annoncé pour le premier trimestre 2010 le lancement d’un plan « numérique à l’école », qui doit, pour partie, être financé par des fonds du grand emprunt.

Dans un billet publié la semaine dernière sur son blog, Jean-Michel Fourgous résumait ainsi l’ambition de son rapport : « Il n’y a plus débat quant à l’effet positif des Tice sur les élèves. [Il faut] passer de l’expérimentation à la généralisation des technologies de l’information dans l’éducation. » Et le parlementaire de souligner : « Tout est impacté, qu’il s’agisse à moyen terme des examens, des programmes, des contenus avec les manuels scolaires pour lesquels je vois une quasi-disparition des manuels papiers d’ici trois à cinq ans, ou encore la formation initiale et continue de l’enseignant. » 

>> Pour aller plus loin :

– Retrouvez tous les articles éducation publiés sur RSLNmag.fr ;

– Relisez également le débat que nous avons organisé avec nos experts sur la question de l’éducation au numérique ;

L’école à l’ère numérique : un dossier de Louise Fessart, journaliste de Médiapart

Penser l’école à l’ère du numérique : un dossier publié par le site Skhole.fr

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email