En 2014, neuf emplois sur dix feront appel aux nouvelles technos share
back to to

En 2014, neuf emplois sur dix feront appel aux nouvelles technos

30 décembre 2009

(visuel : Cockpit Poser, par PresleyJesus, licence CC)

C’est un petit chiffre qui en dit long sur les changements en cours dans le monde de l’entreprise. A l’horizon « plus cinq ans », 90% des emplois nécessiteront la maîtrise des nouvelles technologies, à un degré plus ou moins avancé, selon les prédictions de 1.372 employeurs européens interrogés par le cabinet IDC dans le cadre d’une étude  intitulée « eSkills et employabilité : la nouvelle économie », (présentation au format .ppt), financée par Microsoft (éditeur de RSLNmag.fr)

A titre de comparaison, selon ces mêmes employeurs, aujourd’hui, 14% des emplois ne font appel à aucune compétence particulière en matière de nouvelles technologies.

La crise n’est pas responsable …

Dans le détail, l’étude du cabinet IDC passe à la loupe quatre niveaux de maîtrise des nouvelles technologies différents, et montre que les attentes des employeurs seront également qualitatives : si la proportion d’emplois nécessitant connaissance ou maîtrise basique des nouvelles technologies devrait rester stable, à près de 60%, ceux nécessitant leur utilisation « avancée » ou « experte » grimpera de cinq points (27% à 32%).

Et attention : pas question de tout mettre sur le dos de la crise. Evidemment, celle-ci a conduit à repousser un certain nombre d’embauches, et, par conséquent, à augmenter le niveau de qualification requis pour chaque attribution de poste. Mais les conclusions de l’étude sont claires : plus de 60% des employeurs interrogés pensent que le cycle général de l’innovation technologique explique l’augmentation des attentes des recruteurs en la matière, non le contexte de sortie de crise économique.

Les enjeux soulevés par ce constat sont principalement concentrés autour des questions d’éducation : jusqu’à quel le système scolaire peut-il, et doit-il, s’adapter aux besoins exprimés par le monde de l’entreprise ? Quelle formation continue peut contribuer à apporter une réponse à ces nouvelles réalités ? Le débat est ouvert.

> Pour aller plus loin :

Le White Paper (PDF), intitulé « Post Crisis : eSkills are Needed to drive Europe’s Innovation Society » et rédigé par IDC, s’interroge sur les conséquences de cette montée en flèche des « eSkills », notamment sur le système éducatif.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email