Et si on repensait l’ergonomie de nos postes de travail ? share
back to to

Et si on repensait l'ergonomie de nos postes de travail ?

4 octobre 2012

Des innovations rivalisent d’inventivité pour repenser l’ergonomie de nos postes de travail. Elles montrent au passage que l’accessibilité et le confort au bureau tiennent parfois à peu de chose… en voici trois exemples.

> Une police de caractères anti-dyslexie

On n’en finit plus d’explorer le pouvoir secret des polices de caractère. Alors qu’une étude empirique soupçonnait la police Baskerville d’être plus crédible que les autres, une police repérée par Gizmodo prétend faciliter la lecture aux dyslexiques.

Ce trouble de l’apprentissage, qui se manifeste par une difficulté à identifier les lettres, les syllabes ou les mots chez des personnes qui ne souffrent pourtant d’aucun déficit visuel, auditif ou intellectuel particulier, toucherait 5% des écoliers français

Cette police, baptisée OpenDyslexic, propose des lettres un peu « pataudes » (comprenez : grasses et pesantes vers le bas). Ce surplus de gravité empêcherait le cerveau dyslexique de les retourner dans tous les sens, d’une manière qui les ferait ressembler à d’autres lettres. Il renforce également la ligne de texte, pour éviter les sauts du regard intempestifs. L’italique, qui est souvent la bête noire des dyslexiques, a aussi été retravaillé pour ne pas trop affecter la forme des lettres.
 

Alors, est-ce que ça marche ? En l’absence d’étude scientifique, chaque personne dyslexique est libre de juger par elle-même : la police est a télécharger gratuitement ici. Quoi qu’il en soit, cette belle initiative open source, s’ajoute à une mobilisation très « do-it-yourself » de geeks soucieux d’améliorer l’accessibilité du web à toutes les formes de handicaps.

> Un clavier qui se soucie de nos articulations

Les troubles musculosquelettiques sont de nos jours la maladie professionnelle la plus courante des pays développés. Pour y faire face, cette disposition de clavier francophone, « ouverte et libre », a été pensée pour prévenir ces lésions articulaires dues à l’usage quotidien d’un ordinateur : les touches sont disposées en fonction des séquences de lettres les plus courantes, de sorte à limiter les efforts de frappe ; et les voyelles, placées sous la main gauche, facilitent l’alternance des mains.

Peut-on imaginer que le BEPO devienne un jour la nouvelle norme pour nos claviers ? Il y a tout de même un fossé qui semble difficile à franchir : nous sommes tous diablement habitués à notre disposition AZERTY…

 

> « Standing desk » : le poste de travail tendance du futur ?

C’est prouvé : rester assis toute la journée est mauvais pour la santé… même si l’on pratique un exercice physique régulier. Pour lutter contre les effets néfastes de la sédentarisation du travail, le « standing desk » est le dernier avatar à la mode du travailleur DIY. On le bricole en posant son écran sur des livres empilés sur sa table, afin de pouvoir travailler debout… et favoriser ainsi la circulation du sang. 

Pour aider les moins débrouillards, il y a donc sûrement un gisement de créativité à explorer dans des designs de bureau qui permettent de travailler dans des positions variées… et tant qu’on y est, pourquoi ne pas imaginer des modèles à imprimer soi-même ?

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email