Hasta la Muerte, l’histoire réussie de fans devenus pro des jeux vidéo share
back to to

Hasta la Muerte, l'histoire réussie de fans devenus pro des jeux vidéo

9 janvier 2012

Des jeux déjantés, une signature artistique unique et des gameplay accessibles à tous. Voilà la promesse folle de Pohlm studio, startup éditrice de jeux vidéo d’une originalité unique et au design apprécié. Zoom sur le parcours réussi d’une équipe d’étudiants devenus professionnels du jeu vidéo.

> Annonce d’une longue vie assurée

Quatre ans. C’est le temps qu’il aura fallu à cette bande d’étudiants « un peu à côté de la plaque » pour devenir des pros du jeu vidéo.

Qui sont-ils ? Une bande de copains, plein d’idées allumées et de rêves d’indépendance. A l’origine, ils étaient quatre étudiants de l’école nationale du jeu et des médias interactifs numériques. Jérôme Bodin, Yacine Kadii, Julien Picard et Camille Bigata étaient dans la même promotion et partageaient la même passion pour les jeux vidéo. En 2008, ils se sont lancés ensemble dans l’aventure des concours de jeux vidéo, dont Imagine Cup où ils terminent finalistes.

C’est plus tard que Fréderic Pedro les a rejoints, en 2010 au moment de la création du studio Pohlm. Ils font maintenant partie du programme Bizspark de Microsoft [NDLR éditeur de RLSN] programme de soutien aux startups. Un parcours qui promet de beaux jours aux créateurs d’Hasta la Muerte.

> Les jeunes pousses du studio

Pohlm studio, c’est désormais une vingtaine de personnes qui attaquent l’année 2012 avec plein de nouveaux projets. Et pas n’importe quels projets. Le studio mise sur une volonté partagée par tous : « réaliser des expériences de jeux déjantés avec une « signature » artistique unique, accessibles à tous et uniquement commercialisés par la distribution digitale. » Ou autrement dit, une commercialisation loin des boitiers qui impliquent des frais de logistiques trop lourds pour une jeune entreprise.

Le premier de leurs jeux à voir le jour, c’est Hasta la Muerte. Une belle et longue histoire puisque ce jeu était en fait à l’origine leur projet d’étude en 2007. Dès ce moment là, les créateurs d’Hasta la Muerte avaient des partis pris forts.

« Nous voulions nous servir de graphismes inédits pour faire la différence, c’était une façon de nous démarquer. Et l’idée de faire de la mort un personnage central du jeu tenait à cœur à Camille. Nous pensions que c’était une véritable originalité » souligne Jérôme.

Hasta la Muerte, c’est « Pacman en version 2011 » annonce Fréderic Pedro. Le pitch ? Un jeu où « vous incarnez un émissaire de la mort. Votre mission est de libérer l’âme des vivants dont l’heure est venue. Hasta La Muerte est un jeu unique dans lequel le joueur incarne la Mort elle-même et doit récolter l’âme de ceux qui sont prêt à quitter notre monde.»

La mort pour libérer… Fréderic Pedro assume la touche philosophique du pitch du jeu. Une jolie façon d’aider « les gens à tuer leur temps », comme le dit Jérôme Bodin. Et les joueurs sont fans : « Un vrai « must have game » avec une identité graphique unique et un style sonore sympathique. […] En tout cas bravo aux développeurs français du soft proche d’un pac-man dans son approche mais en bien mieux, » commente Dami1tr sur le Xbox Live Arcade ou XBLA

Un premier jeu au succès assuré que vous retrouverez ici. Mais la « fine équipe », comme ils aiment à s’appeler, ne compte pas en rester là.

> Dix jeux pour 2012

Pohlm studio annonce la sortie d’une dizaine de jeux pour l’année à venir. D’abord, forts de son succès, Hasta la Muerte va être déclinée sur tous les smartphones dans le courant de l’année.

Précurseur pour les jeux sur la tablette Windows 8, Pohlm studio prépare plusieurs projets sur ce support. Fréderic Pedro annonce que « le développement de six ou sept projets est en cours pour la tablette ». Mais les créateurs ont aussi des projets sur Xbox 360. Ils ne vont donc pas se cantonner aux jeux pour mobiles mais revendiquent le recours à la distribution numérique qui leur permet d’éviter les inconvénients logistiques des jeux en boitier.

Pohlm studio a ensuite décidé d’investir dans les nouveaux talents des jeux vidéo en accueillant l’équipe des étudiants de Brainergy. L’équipe de Brainergy est à l’origine du jeu Geekologic, construit autour des questions environnementales. Il propose au joueur de prendre en main les énergies renouvelables pour diminuer la pollution. Pohlm studio a accompagné l’équipe d’étudiants dans le développement du jeu qui est à présent terminé et va sortir très prochainement.

Jérôme Bodin nous a également confié qu’un jeu de management est en cours. Le jeu concerne les élections présidentielles et devrait donc sortir très bientôt…

2012 sera une année charnière pour Pohlm Studio qui cherche un investisseur pour continuer à grandir et augmenter encore leur catalogue pour les années à venir. Deux ou trois autres projets sont aussi en gestation, mais Jérôme pense « qu’il est encore un peu tôt pour en parler ». De notre côté, nous avons hâte de savoir ce qu’ils nous ont réservé !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email