L’entrepreneuriat attire les jeunes

14 avril 2015

50% des jeunes Français de 18 à 24 ans sont tentés par l’aventure entrepreneuriale. Le baromètre Idinvest qui a révélé ce résultat, et dont Challenges s’en fait l’écho, montre aussi que le secteur numérique est particulièrement attractif à leurs yeux.

Si la moitié des jeunes a envie de devenir entrepreneur, ces derniers sont même 13% à déclarer avoir un projet concret, preuve qu’il ne s’agit pas d’une envie passagère, surtout dans une période où cette tranche d’âge est frappée de plein fouet par le chômage.

Pour Christophe Bavière, président d’Idinvest Partners, les jeunes Français bénéficient de modèles qui ont réussi, surtout dans le numérique :

« On a maintenant en France une génération de serial entrepreneurs établis qui donnent envie aux jeunes de se lancer: des Marc Simoncini, Denis Payre, Jacques-Antoine Granjon, Jean-Baptiste Rudelle. Le monde numérique attire ».

Des résultats qui confirment une étude réalisée par OpinionWay pour Microsoft réalisée il y a un an sur l’attractivité du secteur numérique auprès des jeunes, et en particulier auprès de ceux issus des quartiers sensibles : le numérique est pour eux un secteur particulièrement attirant. Ils ont une propension à vouloir y travailler largement supérieure à la moyenne des jeunes (77% contre 67%), et sont également plus nombreux à souhaiter créer une entreprise dans ce domaine (47% contre 33% pour la moyenne de leur classe d’âge).

Cette attractivité du secteur numérique auprès des jeunes, Alain Crozier, président de Microsoft France, l’expliquait aisément :

«L’explication est simple : les métiers du numérique sont des métiers d’égalité des chances, où l’on peut réussir même si on n’est pas doté de ce capital culturel ou social si souvent discriminant ».

Pour plus d’informations sur les résultats du baromètre Indivest, rendez-vous sur Challenges.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email