Spark saison 2 : c'est parti !

25 septembre 2013

Nous vous présentions en mai dernier Spark, l’accélérateur de start-ups de Microsoft France et nous faisions récemment le bilan de la première promotion dans une infographie. Après 3 mois de travail intensif accompagnés par différents mentors, les jeunes entrepreneurs de Youmiam, Jukeo – devenu Track.tl – et les 13 autres start-ups ont cédé leur place à de nouveaux talents. Rencontre avec la nouvelle promotion qui vient d’investir les lieux au coeur du Sentier, à Paris.

Certains ont toujours rêvé d’être entrepreneurs pendant que d’autres ont attrapé la fièvre de l’entrepreneuriat pendant leurs études ou leur vie professionnelle. Motivés et déterminés à mener leur projet à bien, ils sont 25 jeunes à avoir récemment franchi les portes de Spark pour accélérer le développement de leur start-up. Nous sommes allés à la rencontre de cette nouvelle promotion pour découvrir ses attentes, et recueillir ses premières impressions.

Spark, l’accélérateur de toutes les attentes

Les 8 start-ups fraîchement installées dans l’open space n’ont pas perdu leur temps et se sont rapidement mises au travail : apprendre à pitcher sa start-up, rencontrer des mentors et des investisseurs potentiels, les jeunes entrepreneurs en attendent beaucoup de Spark. Pour l’équipe de SmartNotify, une plateforme qui permet de contacter quelqu’un en déterminant le meilleur medium pour l’atteindre selon les usages de la personne (mail, message vocal etc), Spark c’est avant tout un réseau : 

Ce qui nous intéresse le plus c’est le côté networking et pouvoir approcher des gens via des carnets d’adresse. On a aussi des ressources techniques et technologiques très bonnes ici.” 

Un élément également majeur pour Raphaël et Camille de Speekr, une application mobile qui utilise la géolocalisation pour indiquer autour de soi les points d’intérêt tout en rassemblant les témoignages des habitants du quartier, dont la formation académique ne leur a pas apporté de formation technique :

On n’est pas très à l’aise avec le côté technologique parce qu’on sort d’école de commerce et on n’a pas une formation technique, ici on a des mentors qui nous aident à comprendre les stratégies de développement de l’application.

Un espace et une ambiance de travail

Les profils de cette nouvelle promotion et les services développés sont très différents. Mais ils l’affirment déjà tous, une excellente ambiance de travail s’est établie. Un élément essentiel pour Agnès d’Ecofast, une application smartphone qui aide au tri des déchets ménagers :

On fait des pitchs le lundi dans l’agora, on est là depuis une dizaine de jours mais on a toujours des idées à s’apporter entre nous et on déjeune tous ensemble. Ca nous permet d’avoir des points de vue différents sur nos travaux.

Pour bon nombre d’entre eux, Spark est l’occasion de se réunir dans un endroit unique pour travailler, car ils étaient nombreux à développer leur start-up par la vidéo-conférence. Camille, Raphaël et Valentin avaient commencé à développer Speekr chacun dans un pays différent :

Nous avions imaginé l’appli avant, mais c’était compliqué parce que Camille était à l’étranger donc on se réunissait sur Skype quand on pouvait mais ça n’avançait pas très vite.

Pour d’autres comme SmartNotify par exemple, Spark est un pied à terre en France. La start-up rassemble 4 nationalités différentes : un français, deux américains et un indien, Nilanjan, qui s’est installé chez Spark :

L’environnement est idéal pour travailler : j’apprends beaucoup des autres et le programme correspond tout à fait à ce que nous cherchions. Puisque les autres fondateurs travaillent depuis l’étranger, ça me permet d’être entouré de mon côté.« 

Une promotion prometteuse qui ne manquera pas de nous surprendre dans les semaines à venir. Rendez-vous très bientôt pour en savoir plus sur les jeunes talents de la deuxième promotion de Spark. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email