Un cybermanuel en SES pour contourner le programme officiel share
back to to

Un cybermanuel en SES pour contourner le programme officiel

19 septembre 2011

Cette année en SES, il y aura le programme officiel et un programme de contournement. C’est pour marquer son désaccord avec  les nouveaux programmes de sciences économiques et sociales que l’Association des professeurs de SES (Apses) a créé SESâme, un cybermanuel qui prône une nouvelle façon d’enseigner ces matières avec son propre programme.

Un acte de rébellion qui pourrait bien devenir un laboratoire d’expérimentation pédagogique. Interview avec Erwan Le Nader, vice-président de l’Apses.

 
Pourquoi avoir créé ce manuel ?

Notre initiative est née de la contestation des programmes actuels qui cloisonnent trop les disciplines. Nous avons préférer partir des questions contemporaines susceptibles d’intéresser davantage les élèves pour « recomposer » les programmes, en changeant l’ordre des chapitres ou en regroupant certains entre eux. Cela nous permet de concilier les différentes disciplines, avec des cours faisant aussi bien appel à l’économie qu’à la sociologie par exemple.

 
Comment fonctionne-t-il ?

Il s’agit d’un site sur lequel nous publions nos cours, selon la chronologie de notre programme. Nous sommes une quarantaine de professeurs à travailler dessus. Chaque chapitre est réalisé par 4 à 6 collègues puis nous les soumettons à des universitaires afin d’assurer une certaine qualité scientifique à nos travaux.

 
Le numérique aide-t-il vraiment à la pédagogie ?

Internet a un intérêt pédagogique évident. Il nous permet d’effectuer les mises à jour nécessaires pour coller à l’actualité. Cela nous sera sans doute utile lorsque nous aborderons le chapitre de la crise financière. En plus, Internet permet d’intégrer des vidéos, ce qui est impossible dans le manuel papier classique. Or, les vidéos sont plus marquantes et sont souvent mieux mémorisées par les élèves.

 
En revanche, vous ne laissez pas la place à de l’interactivité…

Les élèves et les professeurs ont la possibilité de réagir s’ils le souhaitent dans une rubrique dédiée. Nous n’avons pas voulu ouvrir de commentaires car il aurait fallu gérer la modération. Mais nous sommes ouverts aux critiques et au débat. On espère bien avoir un retour des enseignants sur les contenus des cours et voir comment il serait possible de les améliorer.
 

Comment s’est passé la mise en place dans les établissements scolaires ?

Nous n’avons pas encore de retours sur les professeurs qui utilisent notre manuel, pas plus que nous n’avons de marche à suivre. Chaque enseignant fait comme il le souhaite : il peut baser entièrement son cours sur SESâme ou n’en utiliser que des parties. Notre but est de proposer une une démarche différente de celle du programme officiel, un outil utile qui n’a pas nécessairement vocation à se substituer au manuel papier.
 

N’y a-t-il pas un risque pour les élèves d’être ainsi « coupés » du programme officiel ?

Non car tout dépend de la façon dont on l’utilise. Ce que nous croyons en revanche c’est que c’est que nous préparons mieux les élèves à entrer en Terminale. Avec ce système, on parvient à libérer du temps et à ancrer des apprentissages qui leurs seront très utiles mieux qu’avec le programme officiel.

> Pour aller plus loin :

Nous vous proposons de retrouver le numéro consacré par RSLN à la thématique de l’éducation à l’heure numérique. Il date du premier semestre 2008, mais reste largement d’actualité :

> Voici une (petite) sélection de nos articles « TICE » :

> Et ailleurs sur le net :

Nous vous recommandons également les articles du Café Pédagogique, le dossier « Penser l’école à l’ère du numérique » du site Skhole.fr, le site Ludovia, sur le site EducPros.fr, le blog "le temps des TICE", de Christine Vauffrey, rédactrice en chef de Thot cursus, un site dédié à la formation à distance et à l’utilisation des outils numériques en éducation et formation.

(Visuel: nuage de mots réalisé par RSLN)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email