Vie privée : la première crise de conscience d’Internet ? share
back to to

Vie privée : la première crise de conscience d’Internet ?

28 janvier 2010

(illustration : capture d’écran d’un clip réalisé par la CNIL, visible ici)

« Carnet de route », c’est une nouvelle façon pour nous d’aborder une problématique en profondeur, en suivant semaine après semaine, la grande enquête d’un journaliste de Regards sur le numérique. A l’agenda jusqu’en mars : le Privacy Paradox.

Depuis quelques mois, on assiste à une multiplication des réactions autour d’un nouveau couple « vie privée et Internet ». Au point que même les politiques se sont emparés du sujet, et que, ce jeudi était consacrée troisième journée de la protection des données et de la vie privée. Question cruciale s’il en est : à partir du moment où quelqu’un se met à nu sur la toile et où le réseau des réseaux se transforme en espace de mémoire et d’exposition perpétuelle, que devient cette partie secrète, intime, amnésique qui permet à l’homme de se construire tout au long de son existence ?

Les Américains désignent ce phénomène par le terme de Privacy Paradox, le paradoxe qui consiste à étaler auprès de certains (amis, tribus, famille) tous les actes de sa vie même les plus secrets tout en revendiquant auprès d’autres (autorités politiques, parentales, administratives…) le droit de protéger une partie de ses informations personnelles.

Les enjeux de ce paradoxe sont énormes :
enjeux éthiques car ils donnent à s’interroger sur les nouveaux contours de la vie privée, sociaux (où sont les limites ?), culturels (il n’y a plus de frontières ni géographiques ni temporelles) mais aussi financiers (jusqu’où est-on prêt à troquer des informations sur nous-mêmes en échange de services online).

Dans ce contexte, nous irons à la rencontre de chercheurs, de juristes, d’élus, autant d’acteurs de ce débat qui tentent d’élaborer les nouvelles contours posés par internet.

Avec nous, ils tenteront d’apporter des réponses à : qu’en est-il des nouvelles pratiques des digital natives ? Qu’appelle-t-on l’identité numérique ? Comment la gérer à l’heure où l’oubli devient un effort et  je ne suis plus le seul gestionnaire de ces données ? Sur le terrain politique, quelle réponse est en train d’émerger entre éducation, contrôle et sanction ? Jusqu’où sommes-nous prêt à aller dans la cession de nos données personnelles en échange de services ?

Nous vous relaterons ici ces rencontres, les unes après les autres : à travers elles, nous espérons lever le voile sur ce paysage des données et de la vie privée sur le net.

> En attendant, nous débutons cette série en vous livrant quelques lectures qui ont stimulé la rédaction de cette enquête :

La protection des données personnelles sur Internet perçue par les français (enquête Esomar Harris interactive)

Première enquête sociologique sur l’exposition de soi sur le web 2.0 en France (Enquête Fing, Orange Lab)

 > Quelques articles parus sur Le Monde.fr :

– « Ne montrez pas vos fesses sur le net », par Jean-Marc Manach

Comment protéger sa vie privée sur Internet ?

La galère pour effacer des données personnelles d’un site web

> La
Conférence internationale de Madrid réunissant les Commissaires Vie Privée (novembre 2009)

> Quand Barack Obama donne des conseils aux écoliers pour utiliser Facebook (vidéo)

> La position de Me Olivier Itéanu sur son blog

> Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous des lectures ou des rencontres à nous recommander ?

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email