L’apprentissage informel, nouvelle stratégie pour les entreprises ? share
back to to

L'apprentissage informel, nouvelle stratégie pour les entreprises ?

6 décembre 2012

Et si les entreprises laissaient libre court à l’apprentissage informel ? C’est la thèse défendue par Jane Hart, spécialiste de l’apprentissage, dans un article publié sur son blog.

L’apprentissage informel, utilisant notamment Internet, dans les entreprises a donné lieu à de nombreuses tribunes ces derniers temps. Pour autant, assez peu d’actions ont réellement été mises en place pour les développer explique Jay Cross, auteur du livre Apprentissage informel: A la redécouverte des voies naturelles inspirant l’innovation et la performance, cité par Jane Hart : 

« Je dois avouer avoir vu peu d’organisations qui ont réellement tiré parti de ces apprentissages informels. La plupart ont juste essayé d’y adapter leur management, en pensant qu’il suffisait de fournir une formation sous forme d’un apprentissage informel plus qu’en donnant des ressources pédagogiques. »

Mais comme le rappelle Jane Hart, si quelqu’un planifie, organise ou gère ce que vous apprenez, alors ce n’est plus de l’apprentissage informel. Dans ce type d’apprentissage, c’est celui qui apprend et prend l’initiative qui a le contrôle :

« L’apprentissage informel n’est pas officiel, ni planifié, c’est la manière impromptu dont les gens apprennent à faire leur travail. C’est comme faire du vélo : le cycliste choisit la destination et la route. Mais il peut prendre un détour à un moment donné pour admirer un paysage ou aider un autre cycliste. »

Pour Jane Hart, les travailleurs « compétents » sont autonomes, et apprennent naturellement de manière informelle. Les organisations qui souhaitent donc tirer parti de ce type d’apprentissage doivent d’abord apprendre à arrêter de planifier et d’organiser la formation des salariés, et commencer à soutenir et à encourager les employés à développer leurs propres stratégies d’apprentissage

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email