La carte du monde des connexions à Internet share
back to to

La carte du monde des connexions à Internet

25 février 2014

Mark Graham et Stefano de Sabbala, géographes à l’Oxford Internet Institute, ont mis au point une carte où la taille des pays dépend de leur nombre d’internautes et leur couleur, de la part de la population qu’ils représentent. Rue 89 consacrait un article à cette autre façon de regarder le monde pour en livrer certains résultats étonnants.

Parmi les enseignements de cette data-visualisation, le fait que la France et les Etats-Unis ne sont pas parmi les plus connectés, malgré leurs politiques numériques soutenues. Si l’on retrouve sans surprise une grande partie de l’Europe du Nord dans ce groupe (Allemagne, Grande-Bretagne, Danemark…), il est plus surprenant d’y voir des pays comme l’Islande, le Qatar, la Suisse ou encore la Nouvelle-Zélande.

D’intéressants contrastes se font jour entre les pays Africains : l’Algérie est ainsi minuscule comparée à la Tunisie ou au Maroc. Quand le Nigéria accapare une grande part de la taille du continent, les autres pays d’Afrique subsaharienne sont réduits à une tête d’épingle. Logique, quand on sait que dans ces pays, la bataille du Net se joue directement sur les mobiles. 

Entre la Chine et l’Inde, un contraste de taille majeur semble attester d’un effort plus soutenu de la première puissance mondiale pour l’accès à Internet des populations. Enfin, la Russie est plus petite que le Japon, et la Corée du Nord est évidemment totalement absente.

Si la technique de l’anamorphose permet d’observer les disparités d’accès technique à Internet, la carte ne prend toutefois pas en compte le type de contenus auquel les internautes accèdent. Ainsi, peut-on s’enthousiasmer de la taille de la Chine sur cette dataviz quand on sait que le mois dernier, le site du Monde y était censuré ?

Pour consulter l’article de Rue 89 et la carte des géographes d’Oxford Internet Institute, c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email