La diffusion n’est plus une fin en soi. C’est une étape dans un processus de co-création … share
back to to

La diffusion n'est plus une fin en soi. C'est une étape dans un processus de co-création ...

28 octobre 2011

Je suis convaincu que le web va aider à mieux informer. C’est déjà le cas. Les dynamiques montrées au cours des derniers mois, des dernières années, reposent sur la logique d’un web comme une « plateforme », sur laquelle on agit, on interagit, on créé de la valeur ajoutée, parce que les internautes sont parties prenantes dans le processus même de création de l’information. […]

On se rend compte que les gens ont des choses à dire pendant le processus même de création de l’information, et pas uniquement dans les commentaires, une fois que l’on a appuyé sur « publier ».  Il y a une notion de respect vis-à-vis de l’audience, d’humilité des journalistes quand ils se mettent au contact des […] audiences.

Le web aidera encore mieux à informer quand on aura mis en place de nouveaux outils. Notamment des « bases données » ou le « journalisme de données ». Les médias doivent comprendre qu’en ouvrant des API [définition simplifiée ici, NDLR], ils ne se privent pas de ressources de revenus, bien au contraire. Leurs contenus sont faits avant tout pour être lus, vus, entendus, consommés. C’est cette logique là que le web amène. Et si cela déstructure fortement les modèles économiques les avantages sont bien plus grands que les inconvénients.

Disclaimer : Les opinions et points de vue exprimés ici sont strictement personnels, et ne sont pas émises au nom de la RTBF. Et l’intégralité de cette intervention est à retrouver ici, en vidéo.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email