La France élève moyenne des TIC

20 septembre 2011

Les chiffres publiés jeudi dernier par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) ne laissent pas l’ombre d’un doute : la France a encore des progrès à faire pour prétendre être une grande puissance numérique.

L’Hexagone se hisse à la 18e place du classement des pays connectés dressé par le rapport « Mesurer la société de l’information 2011 » de l’UIT (le pdf de la version intégrale, en anglais, ici). Ce rapport présente chaque année « l’Indice de Développement des TIC » de 152 pays, indice obtenu après l’analyse de leur accès aux TIC, de leur utilisation de ces technologies et de leurs compétences dans ce domaine.

Avec un score de 18 sur 152, la France est certes dans le haut du classement mais reste à la traîne des grandes puissances numériques, bien loin de la Corée du Sud, première du tableau, et derrière la Suède, l’Islande, le Danemark, la Finlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Autriche. Selon l’UIT, la France a bien amélioré son accès à Internet, notamment grâce aux efforts consentis sur la bande passante, mais son classement est plombé par le prix de son « panier TIC » (le prix des services de téléphonie fixes, des services de téléphonie mobile et des services Internet).

(Visuel: capture d’écran d’un détail du graphique 1 du rapport de l’UIT par RSLN)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email