La gratification de l’effort n’est pas la même share
back to to

La gratification de l'effort n'est pas la même

28 octobre 2011

Si les jeux vidéos quittent l’écran pour tenter d’entrer dans l’école, celle-ci a progressivement mis le jeu dans un espace à part des apprentissages scolaires, en particulier en France, terre d’une école de la raison fondée sur la philosophie des Lumières. Pourtant, l’idée d’apprendre en jouant n’est pas nouvelle, même à l’école. Plutôt que de parler des jeux vidéo, sérieux ou non, il faut davantage parler des mécanismes spécifiques du jeu vidéo que l’école peut ou non intégrer.

Héritière de l’église et de la raison l’école doit être sérieuse, car elle prépare au jeu le plus sérieux qui soit, le jeu de la vraie vie. Malgré cela, la compétition, la stimulation par l’image, les énigmes à résoudre, les simulations de la réalité etc… font partie des mécanismes fréquents que l’école propose aux jeunes et que l’on retrouve dans les jeux vidéos. Ce qui fait la différence entre les deux approches c’est que les conséquences de l’apprentissage scolaire sont bien plus importantes que celles du jeu vidéo. La gratification de l’effort n’est pas la même dans les deux situations, sauf pour ceux qui réussissent à l’école. Dans le jeu vidéo, le jeune éprouve une liberté particulière que le monde scolaire ne propose pas ou rarement.

Les jeux vidéo permettent-ils pour autant d’apprendre mieux ? Certainement, mais pas des contenus scolarisés. Faut-il scolariser des jeux vidéo ? Ils en perdraient justement ce qui fait leur différence, cette gratuité, cette liberté, cette gratification. Mettre le jeu vidéo dans la classe implique de réfléchir d’abord à la façon de penser la classe. Au jeu de la vraie vie, la complexité est telle que les jeux vidéo doivent être d’abord une incitation à repenser l’école et son organisation. A moins que les concepteurs de jeux vidéo ne viennent à repenser leur approche d’une manière plus globale et plus complexe qu’ils ne le font actuellement et qu’ils envisagent l’apprentissage et ses contenus autrement que l’école ne le fait depuis plusieurs siècles.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email