La haute mer, cet océan de données stratégiques share
back to to

La haute mer, cet océan de données stratégiques

29 avril 2015

Alors que le monde fait l’objet d’une quantification croissante, une irréductible aire résiste à l’analyse : la haute mer. Avec 90% du commerce international et près des trois quarts de la surface de notre planète, cet espace est pourtant générateur de données hautement stratégiques. Des données que Windward, start-up fondée en 2010, se propose d’analyser, rapporte PandoDaily.

Eaux internationales qui ne sont sous l’autorité d’aucun Etat, les hautes mers constituent « la dernière frontière analogique » selon Ami Daniel, cofondateur de Windward. La start-up, qui vient tout juste de lever 10,8 millions de dollars, s’appuie sur les données issues du Système d’Identification Automatique (SIA) : mis en place depuis les années 1960 et rendu obligatoire depuis 2002, ce dernier enjoint les navires à déclarer leur position pour éviter notamment les risques de collision.

Les localisations en temps réel de ces navires sont accessibles sur le site MarineTraffic.

Le problème que compte résoudre Windward ? Canaliser cette masse gigantesque de données, généralement fragmentées et susceptibles d’être manipulées à mauvais escient. Depuis 2010, la start-up a développé des outils pour en optimiser l’analyse et en livrer des résultats tangibles à ses principaux clients : les analystes financiers, mais également les agences de sécurité et les cabinets d’intelligence économique… Sans compter tous les acteurs du commerce international dont l’activité implique une composante maritime.

Les outils mis en place par Winward, outre le fait d’assurer un suivi des navires, permettent notamment de détecter des comportements suspects en mer, ou d’évaluer le volume de brut disponible à bord des tankers. Une multiplicité d’applications amenées à se développer avec les nouveaux fonds dont la start-up vient d’être bénéficiaire.

Plus d’informations avec l’article de Pando Daily.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email