La loyauté au cœur

28 octobre 2011

Il y a des multiples façons de « laisser traîner » des informations personnelles. Mais il y a une constante quasiment toujours vérifiée : la personne concernées ne souhaite pas voir resurgir ces informations à l’improviste. Surtout lorsqu’elles sont sensibles et liées au contexte de leur diffusion ! C’est ce qu’a appris à ses dépens cette femme qui racontait sa vie privée, dans les détails les plus intimes, dans des groupes de discussion. Des années plus tard, ces informations ont refait surface dans sa vie professionnelle, via les archives de Google !

Ce qu’elle demandait était censé : avoir le contrôle de ses informations. Et Google, dans le fond, était plutôt d’accord : il permet de supprimer des archives les messages dont on est l’auteur. C’est ce type de loyauté : connaissance des informations conservées, possibilité de les contrôler même des années après… qu’on doit attendre d’acteurs du net dont les services marketing aimeraient pourtant bien se mêler de tout ce qui nous regarde.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email