La « machine pour incarner un autre » et gagner en empathie share
back to to

La "machine pour incarner un autre" et gagner en empathie

23 janvier 2014

Nous mettre dans la peau de quelqu’un d’autre pour expérimenter sa perception du monde et nous faire gagner en empathie, c’est l’objectif que s’est lancé le collectif interdisciplinaire BeAnotherLab composé d’artistes « explorateurs de l’électronique », de programmeurs, de designers d’interface homme-machine ou encore de hackers du numérique. Récit dans Dezeen.

La Machine pour incarner un autre est un projet interdisciplinaire qui mêle neurosciences et psychologie. A l’origine du projet, un questionnement de l’équipe de chercheurs : comment, par le biais de la technologie, serait-il possible de changer de corps et ainsi de genre – au sens sexué du terme ?

Pour simuler cette réincarnation, la méthode (décrite dans la vidéo ci-dessous) est de faire porter un casque et des lunettes immersives à deux performeurs.
 

Le premier utilisateur décrit et enregistre ses impressions par rapport à l’espace, ses attitudes, ses comportements ou encore des fragments de souvenirs qui lui reviennent en mémoire en fonction de l’environnement. Dans le même espace-temps s’affiche, dans les lunettes Occulus du deuxième utilisateur, les vidéos transmises en temps réel par le premier. Via un système d’écouteurs, le second performeur écoute la description de son partenaire et une webcam lui permet d’observer les mouvements et gestes de l’autre.

Le but de l’expérience est de faire prendre conscience de perceptions nouvelles, en donnant l’impression d’être dans un corps différent, de découvrir une autre dimension de l’espace ou encore de partager les inhibitions et les freins physiques et psychiques de l’autre.

Tous les dispositifs techniques peuvent être enrichis en fonction de l’échange de corps proposé (genre, inter-genre, situation de personnes mobiles vs. à mobilité réduite etc). Les concepteurs précisent :

« Notre principal intérêt dans ce dispositif est d’utiliser la machine comme un outil capable de promouvoir l’empathie entre des individus de différentes environnements sociaux, culturels et idéologiques. »

Vivre dans la peau du sexe opposé pour mieux le comprendre, est un thème régulièrement repris dans le cinéma ou encore dans la littérature. Ici, le collectif d’artistes propose une performance interactive open source et combine plusieurs dispositifs technologiques pour mettre en situation deux personnes qui souhaitent mieux se connaître.
Une question que se posent depuis longtemps les auteurs de science-fiction quant au potentiel du triptyque homme-machine-homme en matière de connaissance anthropologique.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email