La nuit, Internet dort

22 octobre 2014

La connexion à Internet varie fortement selon le moment de la journée : c’est le bilan de l’étude menée par des chercheurs de l’Université de Californie du Sud, et que nous rapporte Wired. Explications de cet étonnant constat.

Alors que nous vous expliquions que la vitesse de votre connexion internet dépendait de vos revenus, cette nouvelle étude révèle que dans de nombreuses zones géographiques du monde, les connexions sont coupées la nuit. Le facteur économique est le point commun entre ces deux études, puisque ce sont dans les pays en développement que l’on coupe Internet la nuit, alors que les zones les plus riches (Etats-Unis, Europe, Japon notamment) ne connaissent pas d’interruption de connexion. Ainsi, plus un pays est riche, plus la probabilité qu’Internet y fonctionnera 24h sur 24 est importante.

Pour obtenir ce résultat, l’équipe de recherche a pingué pendant deux mois 3,7 millions de blocs d’adresses IPv4 (soit environ 950 millions d’adresses sur un total de 4 milliards), et ce toutes les 11 minutes.

John Heidemann, l’un des chercheurs, explique l’intérêt de comprendre le rythme d’activité d’Internet :

« Mesurer les interruptions de réseau est la première étape pour améliorer la fiabilité d’Internet. Ces données nous permettent d’établir une base de référence d’Internet, de comprendre son fonctionnement, afin d’avoir une meilleure idée de sa résistance dans son ensemble, et de pouvoir repérer les problèmes plus rapidement ».

Avec de tels résultats, il devrait en effet être plus facile de suivre les interruptions de connexion, et de différencier les pannes (comme celle causée par l’ouragan Sandy à New York en 2012) des interruptions nocturnes.

Si plus de la moitié des internautes dans le monde vit dans un pays en développement, le gif ci-dessus est aussi révélateur des inégalités de connexion entre zones géographiques, soulignant la fracture numérique qui existe toujours. Les craintes de Mark Graham, chercheur à Oxford, de voir à terme « un accroissement des divisions entre d’un côté plusieurs centres numériques, et leurs périphéries de l’autre » sont donc toujours d’actualités.

Pour retrouver en détails les résultats de l’étude, rendez-vous sur Wired.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email