La page 404, nouvel enjeu de communication politique share
back to to

La page 404, nouvel enjeu de communication politique

29 mai 2015

Tout juste lancée, la course à la présidence américaine qui s’achèvera en 2016 tient déjà toutes ses promesses… en ligne. La star de ce début de campagne ? Les pages d’erreur 404 – qui s’affichent lorsqu’un internaute visite un lien mort – des sites des candidats. The Atlantic revient sur ce phénomène (pas si) anecdotique qui occupe les esprits depuis près d’un mois.

La moindre page d’un site Internet est aujourd’hui scrutée, disséquée. Hillary Clinton et Bernie Sanders, tous deux candidats proclamés à l’élection présidentielle, l’ont d’ailleurs bien compris.

 

La page d’erreur 404 du site d’Hillary Clinton se montre ainsi représentative des enjeux qui entourent la communication politique sur le Web en 2015. Un savant mélange de « LOL» et de sérieux. La candidate se met ainsi en avant dans une position peu valorisante tout en s’inscrivant pleinement dans les codes du Web : autodérision et référence à la culture populaire américaine.

D’après Wired, ces pages reflètent les valeurs que les candidats souhaitent incarner et marquent une nouvelle façon de s’adresser aux électeurs. Une page 404 réussie constitue même un cas de bonne gestion de crise, nous dit le magazine. Car après tout, rechercher un contenu sur Internet et ne pas réussir à le trouver est bien une crise.

Si le numérique a joué un rôle majeur dans la réélection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis en 2012, nous pouvons, sans prendre trop de risque, affirmer qu’il sera une nouvelle fois la pierre angulaire de la campagne de 2016 !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur The Atlantic.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email