La réalité virtuelle s’attaque à l’obésité et aux troubles de l’alimentation share
back to to

La réalité virtuelle s’attaque à l’obésité et aux troubles de l’alimentation

23 janvier 2015

Manger de tout sans culpabilité sera-t-il bientôt un luxe offert par la réalité virtuelle ? C’est en tout cas l’ambition d’un projet lancé à Los Angeles, qui s’attache à récréer une expérience gastronomique… Avec pour seuls supports de la nourriture synthétique, un casque de réalité virtuelle et des diffuseurs d’arômes. Un projet relayé par un article de PSFK. 

Combattre les troubles de l’alimentation en nourrissant l’esprit : tel est l’objectif de Project Nourished, dont le spectre d’action recouvre aussi bien l’anorexie, la boulimie et l’obésité que le diabète, les problèmes cardiaques et les allergies. Autant de pathologies qui comportent de nombreuses contre-indications alimentaires, parfois sources de frustration.

Pour y remédier, le projet s’attelle à recréer virtuellement des aliments riches en calories, généralement prohibés dans de tels cas. La nourriture ingérée, quasiment dépourvue de graisse et de sucres, est composée d’hydrocolloïdes et de gommes faites d’ingrédients dérivés d’algues, de fruits, de légumes, de racines et de graines. Les technologies impliquées dans le projet se proposent de rendre le tout appétissant et de tromper le cerveau des personnes en question, par le biais d’un casque de réalité virtuelle, d’un détecteur de mouvement, d’un capteur de détection de nourriture et de diffuseurs aromatiques.

Un spectre étonnamment large de nourritures est ainsi rendu virtuellement ingérable… Nourriture qui devrait, à terme, être imprimée en 3D.

La réalité virtuelle, dont nous vous disions il y a peu qu’elle permettait de s’évader à l’autre bout du monde, élargit ainsi son champ d’action et fait ainsi ses premiers pas dans le secteur médical.

Plus d’informations avec l’article de PSFK

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email