La ville de New York utilise les réseaux sociaux pour débusquer les restaurants douteux share
back to to

La ville de New York utilise les réseaux sociaux pour débusquer les restaurants douteux

26 mai 2014

Peut-être vous êtes vous déjà livré à la critique d’un mauvais restaurant après un dîner désastreux ? Et bien sachez qu’à New York, ces critiques sont finement analysées par des algorithmes en vue de débusquer les restaurateurs qui ne respectent pas les normes d’hygiène, expliquait un article du New York Times datant du 22 mai.

Il ne s’agit que d’un programme pilote pour l’instant, mais il a déjà permis d’intervenir dans trois restaurants où de mauvaises conditions d’hygiène causaient des intoxications alimentaires à répétition (dues, notamment, à des macaronis, nous dit l’article). A l’aide d’un algorithme élaboré par des étudiants de Columbia, le service d’hygiène de la ville de New York peut désormais sélectionner, parmi les milliers de critiques en ligne du réseau social Yelp, celles où semble poindre une menace pour la santé publique.

Ce n’est pas la première fois que le réseau social est sollicité pour ce genre de services puisque ce type de programme avait déjà été mis en place pour renforcer les contrôles sanitaires de San Francisco. Au point que l’entreprise prévoit désormais d’intégrer de nouvelles fonctionnalités liées à la cause hygiénique dans les pages des restaurants qu’elle propose : connaître la date du dernier contrôle d’hygiène et signaler un restaurant aux services publics en cas de problème. 

Et pour lire l’article du New York Times, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email