L'Afrique s'ouvre à l'Open data

15 mars 2013

Les premières plateformes d’open data en Afrique ont été lancées par la Banque africaine de développement (BAD) le 13 mars dernier. Selon l’African Press Organization, 20 pays sont concernés par l’ouverture de sets de données.

L’Afrique du Sud, l’Algérie, le Cameroun, le Maroc, le Rwanda et le Sénégal – entre autres – vont faire partie du programme « Autoroutes de l’information » lancé par la BAD pour améliorer la gestion et la diffusion des données sur le continent.

Le but ? Donner un accès à tous les pays africains d’ici juillet 2013. Pour que chacun puisse extraire les données, visualiser des informations thématiques relatives à chaque pays avec toutes les sources possibles. 

Quand la plateforme sera opérationnelle, les pays pourront alimenter les jeux de données et les transmettre à la BAD et aux autres partenaires internationaux comme le Fonds monétaire international, la Commission européenne ou encore la Commission de l’Union africaine. Un pas de plus vers la participation du continent au circuit mondial de l’Open data.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email