L’anxiogène compte à rebours #OPCharlieHebdo était une opération de marketing viral share
back to to

L'anxiogène compte à rebours #OPCharlieHebdo était une opération de marketing viral

12 janvier 2015

Suite à l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo mercredi dernier, est apparu un mystérieux compte-à-rebours sur le web. Pour le moins minimaliste et inquiétant, son URL s’est rapidement diffusée sur les réseaux sociaux. Une opération virale repérée par un post de Breaking 3.0 et analysée par Metronews

Un compte-à-rebours censé se terminer dimanche, en pleine marche républicaine à Paris; une étoile et un croissant de lune; une mention précédée d’un #OPCharlieHebdo; une réaction rapide des Anonymous, affirmant ne pas être associés à cette publication. Il n’en aura pas fallu davantage pour faire trembler les réseaux sociaux. D’autant plus qu’aucun objectif du compte-à-rebours n’était affiché sur le site. Imminence d’une nouvelle attaque ? Début d’une cyber-guerre contre les intégristes ? Les multiples hypothèses émises par les internautes auront généré un trafic très important… L’objectif de Rantic, une entreprise de marketing viral, à l’origine de cette opération.

Derrière le site opcharliehebdo.com, hébergé sur le service californien Cloudfare, se cachait en effet une série de scripts, dont de nombreux analytics destinés à déterminer le nombre de visiteurs, ainsi que leurs provenance et autres données personnelles… Un processus qui rappelle une autre opération menée par Rantic, à l’occasion du celebgate. Un compte-à-rebours similaire, annonçant la publication imminente de photos personnelles d’Emma Watson, avait alors généré 48 millions de visites sur le site Emmayouarenext.com et plus de 7 millions de likes/shares sur Facebook. 

Le lien vers le compte à rebours dirige désormais vers le site de Rantic, qui évoque la liberté de la presse et la liberté entre les peuples comme motifs de sa démarche.

Plus d’informations avec le post de Breaking 3.0 et l’article de Metronews.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email