L'architecte, le cordonnier et le rêveur

28 octobre 2011

N’est-ce pas tout d’abord un « architecte du futur » ? Sachant prendre en compte les transformations de la société, des modes de vie, des pratiques professionnelles et des interactions sociales dans un monde qui s’ouvre, se complexifie et se réinventent sous les effets du numérique. Qui assure un accès égal à tous aux bénéfices de ce « nouveau monde ».

N’est-ce pas ensuite un « cordonnier bien chaussé » ? Mettant en œuvre une organisation en réseau, souple et réactive, plus proche des individus, pour libérer le temps humain et renforcer la qualité de relation avec les citoyens.

N’est-ce pas enfin un « rêveur audacieux » ? Prenant le risque d’investir les nouveaux paradigmes de la sphère virtuelle pour favoriser l’expression individuelle et les dynamiques collectives, pour mieux sonder le changement et co créer le monde qui vient.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email