Le Budget participatif de Paris : à vous de voter ! share
back to to

Le Budget participatif de Paris : à vous de voter !

25 septembre 2014

Depuis mercredi 25 septembre, et jusqu’au 1er octobre, les parisiens sont invités à choisir cinq projets d’investissement parmi les quinze propositions faites par la mairie de Paris, pour améliorer leur cadre de vie.

Le budget particpatif est né il y a 25 ans à Porto Alegre au Brésil, capitale de la Province du Rio Grande Sul, à la chute de la dictature militaire. Porté par un mouvement social et politique fort, il s’agit d’un processus de démocratie participative, favorisant l’implication directe des citoyens dans l’élaboration des décisions. Le but : promouvoir la transparence dans l‘utilisation des fonds publics, réduire les risques de népotisme, clientélisme et corruption, redéfinir les priorités avec des citoyens acteurs et promouvoir la justice sociale. Depuis, il est devenu également un outil de planification territoriale et financière et de modernisation de l’administration publique en établissant un lien entre les processus démocratiques et les résultats concrets et perceptibles à court terme.

Il n’existe pas de définition unique, tout comme il n’existe pas de recettes pour mettre en place un budget participatif : les cadres légaux et financiers différent entre les pays et les villes et les cultures de la participation sont propres à chaque territoire. De manière générale, le budget participatif permet la participation des citoyens non élus dans la conception et l’allocation des finances publiques. Le défi pour la mairie de Paris est donc trouver la formule adaptée au fait local parisien et que les parisiens puissent facilement se l’approprier.

Tous les parisiens peuvent participer, sans conditions d’âge ni de nationalité. Pour cela, il suffit de voter en ligne ou de se rendre dans un des nombreux bureaux de vote. Mais le budget participatif ne s’arrête pas au vote : les parisiens sont également invités à suivre le calendrier et la réalisation des projets. Le principe des budgets participatifs est de rendre des comptes tout au long du processus.

L’objectif est de mettre à discussion 5% du budget d’investissement soit 426 millions sur 6 ans, ce qui en fait un des BP les plus importants du monde. Les quinze projets proposés touchent à des thématiques variées (écologie, culture, sport et aménagement urbain durable ou éphémère) et sont d’envergure différente, allant de la création de tipis à des projets de reconquête urbaine.

Qu’est-ce-qui fait le succès d’un budget participatif ? Yves Sintomer, professeur de sciences politiques et sociales à Paris 8, explique qu’il faut des structures permettant de mettre les associations, les villes et les experts en réseau dans le but d’apprendre des uns des autres et de soutenir le processus. Au-delà de cet exercice du vote, la mairie de Paris devra également relever ces défis et soutenir le processus en partenariats avec les acteurs locaux.

Pour voter, c’est par ici. Et pour en savoir plus, vous pouvez consulter ici les 72 questions courantes sur les budgets participatifs. 

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email