Le citoyen est compétent pour prendre part à la décision et à l’action publique share
back to to

Le citoyen est compétent pour prendre part à la décision et à l'action publique

28 octobre 2011

Les débats qui viennent d’avoir lieu dans le cadre du World eGov Forum ont bien illustré, me semble-t-il, la profonde transformation que vivent nos sociétés à l’ère numérique. On n’y parle plus seulement de campagne électorale par Internet, de vote électronique ou de pétitions en ligne.

On y parle Open Data, cloud computing et privacy paradox. L’élection d’Obama n’a pas seulement changé la manière de faire de la politique. Elle a transformé la manière dont l’administration américaine aborde ses relations avec le public. Le développement du concept de l’Open Data, par exemple, répond à une volonté forte de ne pas laisser à l’administration le monopole des questions et des réponses publiques. Les acteurs privés, commerciaux ou associatifs, sont tout autant capables que nous d’imaginer et de créer de nouveaux services, utiles, performants et économiques.

C’est sur cette confiance dans la capacité individuelle à faire progresser le collectif que repose tout l’enjeu de l’e-Gouvernement. Ouverture et Transparence doivent être les deux mots clés de la société numérique et notre conviction, c’est que le citoyen est compétent, dans tous les sens du terme, pour prendre part à la décision et à l’action publique dès lors qu’il a accès aux éléments d’information et qu’il accepte le dialogue avec les pouvoirs publics.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email