Le coût exorbitant des équipements, frein majeur share
back to to

Le coût exorbitant des équipements, frein majeur

28 octobre 2011

L’éducation au numérique touche des cibles tellement diverses ! Qui doit s’en charger ? Une constellation d’acteurs multiples… A commencer par l’école : pour des raisons d’égalité sociale, l’école publique (et gratuite) doit fournir le bagage minimum, du CP à la terminale, mais avec un B2i sérieusement adapté et évolutif, et des formations plus poussées de la seconde à la terminale.

Les sociétés privées ont aussi leur rôle, via du e-learning et des accès à distance. Serious games, intégration du numérique et du Web dans les différentes matières et dans les évaluations, tout pas en avant fait avancer l’éducation sur ces sujets, ce qui suppose de repenser plus largement la pédagogie. La famille, l’environnement, les amis, les internautes inconnus, les réseaux sociaux,  sont devenus des éducateurs au numérique. En faculté, les étudiants doivent recevoir des formations adaptées à leur cursus. De profonds changements sont à prévoir, notamment un nouveau rapport professeur-élèves, plus transversaux que hiérarchiques, des apprentissages différents.

Tout ceci est cependant freiné par le coût exorbitant des équipements, en regard du système éducatif … Le rôle des sociétés privées est majeur: elles ont un rôle de responsabilité sociale et doivent réfléchir à des modèles économiques pertinents d’équipement massif acceptable pour une éducation au numérique accélérée … ou non maîtrisée.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email