Le like en dit plus sur nous que n’importe quelle publication sur Facebook share
back to to

Le like en dit plus sur nous que n’importe quelle publication sur Facebook

10 septembre 2014

1,13 trilliards de likes auraient étés enregistrés depuis 2009 sur Facebook, affirme un article publié sur Quartz le 9 septembre dernier. Une quantité incroyable de pouces levés qui pourrait révéler avec une effrayante précision notre passé, notre origine ethnique ou notre orientation sexuelle…

Selon un groupe de chercheurs anglais, ce que nous choisissons de « liker » peut révéler avec 95% de chances une origine caucasienne ou afro-américaine, à 88% notre orientation sexuelle et à 65% notre consommation (ou non-consommation de drogues). Pour Christian Rudder, le co-fondateur du site de rencontres en ligne OK Cupid, ces chiffres donnent matière à réfléchir :

« Cette matière a été recueillie en seulement trois ans (…) Que sera-t-il possible de faire avec les données d’un utilisateur collectées depuis son enfance ? »

A priori, beaucoup d’applications sont à prévoir : « nous pouvons révéler que si quelqu’un aime X, Y ou Z, il y a de fortes chances qu’il s’intéresse aussi à A, B ou C par exemple » explique ainsi Rudder à Quartz. C’est sur ces calculs de probabilités que repose l’agrégation de contenus dont danah doyd dénonçait récemment les travers et à laquelle nous consacrions une série d’articles sur les enjeux de la personnalisation du web.

Car avec une quantité croissante d’informations personnelles finement triées par des algorithmes, ne va-t-on pas inexorablement vers une « vallée de l’étrange » où le web nous ressemblerait comme un miroir…terrifiant ?

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email