Le maquillage en 3D, un art qui nous vient du japon share
back to to

Le maquillage en 3D, un art qui nous vient du japon

25 août 2014

Un maquillage par holographie en temps réel, c’est le récent travail de Nobumichi Asai que nous relaie The Creators Project

Miroir, mon beau miroir… dis-moi quel visage je pourrais avoir 

Omote, le logiciel de l’artiste tokyoïste mappe le visage d’une jeune femme, lui fabriquant un masque virtuel en face-tracking et motion-capture. Ces techniques permettent d’enregistrer en temps réel toutes les postions et rotations d’objets en mouvement (ici, les points du visage) afin de contrôler dans le même temps la « copie » virtuelle sur ordinateur. De cette façon, il est possible de réaliser un rendu 3D et de simuler des jeux de textures et de couleurs pour les projeter en retour sur le visage réel. Sur-imprimées sur le modèle féminin, les couleurs métamorphosent le visage… et l’humain en devient presque cyborg.

Sublimer la nature humaine, c’est un exercice de prestidigitateur plutôt réussi par Nobumichi Asai avec cette expérience de « corps-miroir » spectaculaire… qui n’est pas sans rappeler le travail de l’artiste audiovisuel Bruno Ribeiro dans sa façon d’utiliser le corps comme une véritable matière visuelle.

On imagine bien ce système équiper des cabines d’essayage virtuelles chez les maquilleurs et esthéticiens…

Pour en savoir plus, c’est ici avec The Creators Project.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email