Le mobile a quarante ans !

3 avril 2013

Inventer un moyen de communiquer si intime qu’il serait relié non pas à un lieu, à un bureau ou à un foyer, mais directement à une personne : voilà ce que Martin Cooper avait en tête lorsqu’il a mis au point le premier téléphone mobile en tant qu’ingénieur chez Motorola, il y a tout juste quarante ans. C’est l’histoire que raconte la BBC.

6 milliards d’abonnements de téléphonie mobile dans le monde fin 2011 : si les chiffres de l’agence des télécommunications des Nations Unies ne surprendront personne, ils donnent une idée de l’importance prise désormais par un outil qui a commencé à être vendu au grand public il y a quinze ans à peine. En réalité, c’est il y a exactement quarante ans, le 3 avril 1973, que le premier téléphone cellulaire passait son premier appel : ce jour-là Martin Cooper, alors ingénieur senior chez Motorola, appelait un homologue dans une entreprise concurrente pour lui expliquer qu’il lui parlait depuis le premier ‘vrai’ téléphone cellulaire.

Ce n’est que dix ans plus tard, en 1983, qu’il fera son arrivée sur le marché avec un premier terminal, le Motorola DynaTAC 8000x qui s’adressait aux hommes d’affaires et coûtait la bagatelle de 3500 dollars. Et Martin Cooper l’admet volontiers : à ce moment-là, il ne se doutait pas que son invention serait un jour assez bon marché pour devenir un tel objet de consommation de masse.

 

Bien sûr, dans les rêves les plus fous des ingénieurs tout semblait possible, comme il l’explique à la BBC : 

« Nous imaginions qu’un jour, le téléphone serait si petit que l’on pourrait l’accrocher à l’oreille ou même l’intégrer dans notre peau ».

Il faut bien reconnaître que cet objectif n’est pas tout à fait atteint aujourd’hui. Et demain ? Selon Mike Short, ancien président de l’Institut d’ingénierie et de la technologie et vice-président de Telefonica Europe, les téléphones deviendront effectivement des objets que l’on pourra porter comme un accessoire de mode.

Agé de 83 ans, Martin Cooper est en tout cas toujours aussi fier de son invention :

« Il m’est infiniment plaisant d’avoir eu un certain impact sur la vie des gens, parce que ces téléphones leur rendent la vie meilleure. Ils favorisent la productivité, ils facilitent la vie des gens, ils les font se sentir en sécurité… »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email