Quand l’ordinateur assiste l’agriculteur share
back to to

Quand l'ordinateur assiste l'agriculteur

21 mai 2013

On vous en avait parlé il y a quelques mois : le numérique rebat les cartes dans tous les domaines, et l‘agriculture n’échappe pas à la règle. Au moyen de capteurs, de pulvérisateurs automatiques, et même de drones et de satellites, l’agriculture de précision entend aider les agriculteurs à gérer chacun de leurs plants au millimètre, pour rendre les fermes plus productives avec moins de moyens. Explications avec FastCompany

Appliquer la juste dose d’engrais et d’eau dans les champs pour limiter les gaspillages : c’est l’objectif de l’agriculture de précision. The Nature Conservancy, l’organisation américaine de protection de l’environnement, teste depuis deux ans des dispositifs innovants avec les cultivateurs d’orge de Géorgie pour améliorer leurs productions tout en sauvant les moules d’eau douce de la région. La solution ? Réduire la consommation en eau grâce à un système d’irrigation assistée par ordinateur, et récupérer l’eau des champs afin de moins puiser dans les rivières. En deux ans, ce sont ainsi 270 millions de gallons d’eau qui ont été économisés.

L’irrigation à taux variable substitue à l’intuition des agriculteurs les données scientifiques adaptées aux différents plants et conditions de culture. Fruit d’une décennie de recherches scientifiques, cette technique s’enrichit sans cesse de nouvelle innovations, comme cette expérience qui vise à confier à des drônes la tâche d’effectuer des prélèvements pour vérifier que les cultures évoluent bien selon les prévisions.

Les changements dans le secteur agricole restent lents, et les pratiques régies par des traditions parfois millénaires. Si elle s’annonce comme une étape supplémentaire vers l’industrialisation des productions agricoles, peut-on au moins espérer que l’agriculture de précision soit un moyen de combiner récoltes abondantes et protection de l’environnement ? 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email