Le plateau de Saclay, un bon candidat

28 octobre 2011

La Silicon Valley ne procède pas d’une alchimie complexe, datée et localisée qui en ferait un eden de l’innovation technologique non reproductible. Pour preuve, côté Est des Etats-Unis, une autre « vallée » existe. Moins médiatisée : elle est aussi impressionnante de créativité technique et de vitalité entrepreneuriale : c’est "la route 128". 

Quel socle commun à ces deux pôles au dynamisme si enviable ? Des centres universitaires et de recherche parmi les plus réputés et performants : Berkekey, Stanford ou Santa Clara, côté Ouest, Harvard ou MIT côté Est. Une Silicon Valley européenne ? Identifions et développons, le socle initial. En France : le plateau de Saclay est un bon candidat. Centres de recherches, infrastructures, culture d’innovation, etc., il dispose du plus grand condensé de chercheurs en Europe. Une bonne base.

Mais, l’Europe ne doit pas reposer sur un seul pied, un second pôle est nécessaire : en France ? Trop prétentieux. Des Silicon Valley en Europe : Arlésiennes ? Certes, car on en a beaucoup parlé et on ne les a pas beaucoup vu. Un mirage ? Surtout pas. Un objectif à court terme ? Oui,  mais le temps doit être jugé à l’aune des projets de ce type.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email