Le premier smiley daterait du XVIIème siècle share
back to to

Le premier smiley daterait du XVIIème siècle

15 avril 2014

Levi Stah, critique littéraire et éditeur à Chicago, aurait récemment trouvé une preuve de l’existence du smiley bien avant la date de création qu’on lui attribue généralement. Une découverte typographique inédite dont nous faisait part Dazed Digital dans un article du 15 avril.

Pour Jesse Hill, réalisateur notamment célébré pour sa traduction d’un clip de Beyoncé en emoji, les émoticônes seraient les peintures rupestres de notre époque. Selon une étude récente, ces symboles typographiques sont surtout une technique pour rendre à l’écrit quelques bases de la communication non-verbale (ton, expressions faciales) qui font la subtilité du langage oral.

Une pratique d’écriture aujourd’hui répandue, dont on attribue généralement la paternité à Scott Fahlman, premier à en avoir théorisé l’usage en 1981 dans un échange de mails resté célèbre :

Mais alors qu’il étudiait To Fortune, poème de Robert Herrick publié en 1648, Levi Stah a relevé une étrange coïncidence dans le texte, laissant penser que le poète du XVIIème siècle aurait inventé le smiley bien avant l’heure. Loin de n’être qu’une faute d’impression, cette première émoticône se situe juste après la fin d’un vers évoquant un sourire :

 
Une découverte qui pourrait bien bouleverser les théories longtemps débattues, faisant tantôt d’Abraham Lincoln, tantôt de Victor Hugo, les créateurs indirects (et involontaires) des emojis.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email