Le risque de manquer une révolution industrielle share
back to to

Le risque de manquer une révolution industrielle

28 octobre 2011

Dernière interface avec l’utilisateur, le logiciel est évidemment au coeur de cette révolution « as a service ». Le Software as a Service (SaaS) est ainsi aujourd’hui le principal moteur de croissance du cloud computing. Le buzz d’aujourd’hui ne doit pas masquer les options stratégiques de demain.

En tant qu’éditeurs de logiciels naturellement, nous savons que le Saas est à bien des égards un horizon incontournable. L’écosystème IT se structurera demain différemment d’aujourd’hui, et il est impératif que nous observions attentivement  les nouvelles chaînes de valeur qui se constituent pour s’y insérer rapidement.

La France a besoin d’une politique industrielle, d’un cap qui ne soit pas celui des délocalisations d’emplois industriels et de services (car les seconds vont généralement de pair avec les premiers) mais celui d’une croissance créatrice d’emplois.  Si l’informatique de demain devient aussi une industrie lourde, celle de datacenters géants, nous devons en relever le défi, sans quoi c’est une révolution industrielle que nous manquerons.

C’est pourquoi dans le cadre du Grand Emprunt, l’AFDEL a souhaité que soit engagée une consultation publique susceptible de définir les orientations de la procédure annoncée des appels à projets par le gouvernement.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email