Le saviez-vous ? Votre vitesse de connexion dépend de vos revenus share
back to to

Le saviez-vous ? Votre vitesse de connexion dépend de vos revenus

21 octobre 2014

Pourquoi notre vitesse de connexion internet diffère-t-elle selon le revenu de vie moyen du lieu où nous vivons ? Une étude réalisée par  Highspeedinternet.com révèle que “le niveau de richesse d’un individu est le seul facteur économique qui influe sur la vitesse de la connexion internet ». Motherboard revient sur ce constat.

Ces résultats font écho à ceux détaillés en 2013 dans le rapport de Pew : “les facteurs démographiques qui influent le plus sur l’adoption d’une connexion à haut débit  dans un foyer restent le niveau d’éducation, l’âge et le revenu du foyer ». Ainsi, les Etats où résident les personnes les plus riches bénéficient d’une connexion plus rapide que les autres. Rien de surprenant à cela, puisqu’aux Etats-Unis, la responsabilité d’améliorer l’accès à internet incombe aux individus et non aux Etats ou aux gouvernements locaux. Dans 19 Etats, des lois restreignent l’action des autorités locales voire les empêchent de mettre en place la fibre optique ou des infrastructures pour un accès internet haut débit.

Sans surprise, la répartition de la population est un autre facteur : il est évidement plus facile de construire l’infrastructure nécessaire aux plus hauts débits ou à la fibre dans une zone urbanisée que dans des milieux ruraux peu denses. Ceci est d’autant plus pénalisant quand les foyers à faible revenu sont localisés dans ces zones rurales à faible densité de population. C’est même un cercle vicieux quand on sait que l’accès à internet garantit l’entrée dans l’économie moderne : une bonne partie de la population américaine en est alors exclue. Et si richesse personnelle et vitesse d’internet sont corrélées, il est facile d’imaginer que l’accès à une connexion rapide renforce les inégalités.

En France, le contexte légal, politique et économique est différent. Les élus locaux sont porteurs d’une demande forte envers le gouvernement. L’Etat s’engage à résoudre la fracture numérique et souhaite amener Internet dans les endroits les plus reculés du territoire, même si cela coûte cher – très cher. L’objectif : couvrir l’ensemble du territoire français en Très haut débit dans les dix ans. 

Pour retrouver l’article de Motherboard, cliquez ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email