Le succès des sites de rencontre dessine une nouvelle géographie amoureuse share
back to to

Le succès des sites de rencontre dessine une nouvelle géographie amoureuse

22 octobre 2013

Il semble loin, le temps où le fait de chercher l’amour sur des sites de rencontres était perçu comme une extrémité triste et maladroite, à laquelle seuls les grands timides étaient condamnés. Les réseaux sociaux de rencontres s’assument aujourd’hui comme un style de vie, avec une offre diverse et des pratiques affirmées – c’est en quelque sorte ce que vient de révéler une étude Pew qui, si elle s’est intéressée au public américain, se compare aisément à nos pratiques et esquisse une nouvelle discipline amoureuse. Le point avec VentureBeat, qui l’a décortiquée.

Un américain sur 10 a utilisé un site web ou un service mobile de rencontre. C’est beaucoup moins que dans l’hexagone, une étude Ifop-Terra Femina de février 2012 ayant révélé qu’un quart des Français y ont déjà eu recours. On s’y rencontre pour une nuit, ou pour la vie : des deux côtés de l’Atlantique, les deux tiers des sondés (68% des américains et 66% des Français) disent avoir déjà vécu une aventure par ce biais. Et les Français n’ont peut-être pas volé leur réputation de grands romantiques : parmi ceux qui ont passé le cap de la rencontre physique (soit environ 1 inscrit sur 2), 66% ont connu une histoire d’amour. 

Ces deux dernières années, les rencontres en ligne ont évolué vers quelque chose de banal, que nous encourageons nos amis célibataires à faire : une manière socialement acceptable de rencontrer des gens, et surtout, une méthode efficace pour trouver un partenaire pour 59% des internautes américains (et 79% de ceux qui se sont inscrits à l’un de ces services).

Nos sociétés s’individualisant, nos rythmes de vie s’accélérant, il peut sembler normal qu’Internet s’impose comme un bon relais de la famille ou des amis pour rencontrer l’âme soeur. Pourquoi en effet attendre un heureux hasard ou compter sur la sérendipité quand un service basé sur des algorithmes peut faire le tri pour vous, demande VentureBeat ? En tirant parti de la mise en données de chaque célibataire sur les sites de rencontres, certain(e)s ont pu faire de la rencontre en ligne un véritable sport.

Bien entendu, tous les initiés ont leurs anecdotes au sujet de malentendus et mésaventures générés par cette pratique : 54% des célibataires en ligne ont déjà remarqué que quelqu’un s’était fait une fausse idée d’eux-mêmes en consultant leur profil, et 28% ont été contactés par une personne d’une manière qui les a mis mal à l’aise.

Mais la demande étant là, l’offre se diversifie. Des plus délicats, comme ces services pensés pour vous éviter la sensation du râteau, aux plus osés, comme ceux ciblant les rencontres extra-conjugales ou de riches célibataires qui n’ont pas que leur coeur à offrir, il y en aura sans doute bientôt pour tous les goûts !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email