Le virtuel, enfant de la lecture

14 mars 2012

Lorenzo Soccavo, spécialiste de l’édition, a retranscrit sur son blog Prospective du Livre son intervention lors de la table ronde du Festival Vidéo Formes, intitulée « Monde augmenté, réel virtuel. Quels liens entre le monde réel et le monde virtuel ? ». Un regard original sur la lecture à l’heure du numérique.

> La lecture, une porte entre le monde réel et le monde virtuel

« L’écrit, par cette activité humaine singulière qu’il engendre et qui est la lecture, a toujours été une sorte de porte de communication entre le monde réel et le monde virtuel. » souligne Lorenzo Soccavo.

Pour lui, il faut bien distinguer le réel de l’irréel et du virtuel. Alors que l’irréel s’oppose au réel, le virtuel quant à lui reste du domaine du possible. Le virtuel peut être expérimenté par plusieurs biais, comme celui de nos rêves. Le spécialiste de l’évolution du livre explique que la passerelle du virtuel a été ouverte au moment de l’acquisition du langage : nos ancêtres ont alors pu se raconter des histoires.

> Une passerelle nouvelle entre réel et virtuel

Depuis l’apparition de l’édition numérique, que Lorenzo date à 1971, nous sommes entrés dans une nouvelle phase de cette histoire du livre et de la lecture.

Une mutation qui a plusieurs impacts :

-Sur les dispositifs de lecture

-Sur les pratiques de lecture

-Sur les formes des récits

« Le fait qu’un texte imprimé ne soit pas hypertextuel, le fait que le papier ne soit pas réinscriptible, communicant et connecté, est aujourd’hui handicapant en quelque sorte. Mais cela dit, d’une part, parallèlement aux écrans et aux technologies d’affichage en général, le papier évolue lui aussi (avec la technologie de l’encre et du papier électroniques). »

Ces nouveaux supports et dispositifs de lecture créent de nouvelles possibilités d’expression et d’interaction avec le livre dans la sphère virtuelle.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email