Le vote en ligne ? Toujours prêt ! Mais toujours pas pour tout de suite… share
back to to

Le vote en ligne ? Toujours prêt ! Mais toujours pas pour tout de suite...

27 janvier 2012

Dans un article du 26 janvier dernier, David Copeland, journaliste à ReadWriteWeb, passe en revue la faisabilité technique, mais aussi culturelle du vote à distance. Une innovation pertinente pour les expatriés, les personnes hospitalisées ou encore les soldats en opération à l’étranger. Combien de temps encore avant que nous ne puissions voter grâce à notre téléphone mobile ou notre ordinateur ?

> Le vote en ligne est déjà là

Un exemple récent, dans treize districts de l’Etat de Floride, montre bien que tout est prêt pour nous permettre de voter à distance. Depuis le 12 décembre 2011, les citoyens de Floride peuvent soumettre leur vote grâce à un portail web intitulé Ourmissionyourvote (en français : Notre mission, votre vote). Le site est développé par Democracy Live, une entreprise spécialisée dans les technologies de vote en ligne.. Et il est prévu d’étendre le dispositif aux Etats de Virginie et de Californie. L’Estonie avait d’ailleurs été le premier pays au monde à avoir généralisé avec succès un système de vote en ligne.

> Les raisons des réticences

Le vote à distance est souvent critiqué : ses détracteurs lui opposent souvent l’argument de la facilité de la fraude liée à un manque de sécurité. Or, comme le souligne Dave Copeland, le vote numérique pourrait permettre au contraire de vérifier de façon plus rigoureuse l’identité des votants. C’est possible grâce à des souris à surface tactile qui capturent les empreintes digitales ou avec des systèmes de sécurité semblables à ceux utilisés pour les transactions en ligne. Les nouvelles technologies peuvent même révéler les fraudes, comme nous l’avions vu avec le cas de la vérification des inscrits sur les listes électorales en Croatie.

« Même si le coût de tels procédés semble très élevé, les investissements se feront de toute façon. En fait, ces technologies de sécurisation existent déjà et de plus en plus d’ordinateurs portables intègrent un système de reconnaissance des empreintes digitales », souligne Darin Gibby, avocat et auteur du livre Pourquoi l’Amérique a-t-elle arrêté d’inventer ?

Alors pourquoi le vote à distance n’est-il pas davantage utilisé ? Comme pour beaucoup d’innovations, il s’agit avant tout d’un problème d’acceptation culturelle. Pour qu’une innovation se développe, elle doit être soutenue par des leaders d’opinion. Et dans le cas du vote à distance, cette évolution aurait besoin d’être portée notamment par les représentants politiques.

« [Le non-développement du vote numérique] est simplement dû au fait que nous n’avons personne au gouvernement pour prendre position en sa faveur et faire bouger les choses », explique Darin Gibby.

Pour aller plus loin :

Découvrez notre magazine :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email