L'École doit faire sa mue

28 octobre 2011

L’ambiguïté est dans les mots. Que recouvre « numérique » ? Qu’est-ce qu’ « éduquer » ? Le mot « numérique » remplace aujourd’hui les termes qui furent employés successivement dans les quinze dernières années du siècle précédent (informatique, NTIC, multimédia éducatif, TICE).

On passe de l’outil technique à une nouvelle dimension de l’espace social, qui traverse les objets d’information, leur appropriation et leurs usages. On ne voit pas assez que la révolution du numérique correspond aujourd’hui à un changement de logique (de logiciel ?) : statut des ressources, modèles de communication et d’apprentissage, relations entre les acteurs. 

Éduquer au numérique, c’est aider la société tout entière à passer d’une logique à une autre. La fracture ne se situe pas forcément où l’on croit. La responsabilité de l’École est engagée : sa « logique apprenante » ne saurait s’opposer aux nouvelles logiques sociales. Mais il ne s’agit pas que d’une acculturation à l’outil, d’un développement des habiletés ou d’une  formation aux compétences techniques requises dans l’univers professionnel. C’est aider à définir, reconnaître et s’approprier les nouvelles règles et logiques à l’œuvre dans le monde numérique : apporter maîtrise, conscience et distance. 

L’École seule ne suffira pas à la tâche. Elle doit, elle aussi, faire sa mue. La conduite du changement concerne la société, dans toutes ses composantes de formation et d’apprentissage, et au sein même de la famille. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email