L'école est encore trop démunie

28 octobre 2011

Question prétentieuse, mais ô combien importante. Si éducation au numérique il doit y avoir, elle ne doit surtout être un accompagnement. Les technologies numériques font subir au quotidien des transformations que l’on est encore en train de découvrir ; alors que l’éducation, c’est justement la capacité à se sortir de ce tourbillon de l’instant pour permettre d’aller vers la compréhension.

Une approche plus globale, et donc une véritable éducation,
ne pourra s’opérer que lorsque le numérique aura pris sa place dans la culture – ce qui, pour l’écrit, a pris 5000 ans, et pour le livre 500 ans. On peut penser que, pour le numérique, cela prendra au moins 50 ans.

L’école, haut lieu d’une part de l’éducation, est encore trop démunie pour pouvoir prétendre tenir une place importante dans ce projet. Démunie pour de multiples raisons : son fonctionnement immuable, son approche frileuse des TIC, son incompréhension culturelle du phénomène qui se déroule sous ses yeux.

Les jeunes, les familles, ont engagé tellement de modifications
du fait du numérique que c’est là qu’est en train de se forger une véritable éducation informelle.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email