Les 33 blogueurs censurés et condamnés du Vietnam share
back to to

Les 33 blogueurs censurés et condamnés du Vietnam

13 février 2013

12 ans de prison pour « propagande contre l’Etat » c’est la condamnation de Nguyen Van Hay, un blogueur vietnamien mieux connu sous le nom de Dieu Cay. Son incarcération  – image de la censure au Vietnam – racontée par Bug Brother est un exemple parmi « 32 autres depuis 2010 » précise le Monde.

L’espace d’expression que représente Internet et les blogs pour les 31 millions d’internautes vietnamiens, est un moyen d’avoir accès à une information libre et non officielle.Le Vietnam applique donc une punition radicale pour ses blogueurs zélés.

Selon le quotidien, le crime qui est reproché n’est pas de diffuser des propos haineux mais de « publier des informations déformées et fabriquées » sur les dirigeants et d’« inciter les gens à s’opposer au parti et à l’Etat ».

Le Comité Vietnam pour la défense des droits de l’homme pour les droits de l’homme et Fédération internationale des ligues des droits de l’homme expliquent dans leur rapport qu’on assiste depuis deux ans au développement d’un « journalisme citoyen » actif. L’objectif : dénonçer les scandales de corruption, les atteintes à l’environnement  et autres abus de pouvoir. De quoi faire peur au gouvernement. Qui tente alors de faire taire les dissidents.

Réponse des soutiens ? Un appel sur Twitter pour le 19 février prochain « Twittez, mardi 19 février, le message suivant : #Vietnam : 32 bloggers behind bars : they need your support to get released ! #freeVNbloggers http://bit.ly/14HgYEG ».

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email