Les Big data veulent du bien à votre santé share
back to to

Les Big data veulent du bien à votre santé

22 septembre 2014

Améliorer la prise en charge des patients et accompagner l’innovation médicale : les Big data, cette immense masse de données produites en temps réel, sont vouées à transformer le secteur de la santé. Echangées et analysées, elles fournissent de précieuses informations aux médecins et compagnies d’assurance, selon un article de Mashable

D’après un récent rapport de McKinsey & Company, plus de 50% des cabinets de médecins américains tiendraient des registres électroniques sur leurs patients, pour près de 75% des hôpitaux. Partagées par la suite aux niveaux local et régional, ces données confèrent aux médecins de nouveaux outils de décision.

Les données cliniques gardées en mémoire par les membres du corps médical sont très utiles pour personnaliser et affiner tout diagnostic médical. Relatives non seulement aux pathologies en elles-mêmes et aux différents moyens de les traiter, elles portent sur des questions aussi variées que les coûts de traitement, le comportement et les réactions observées de la part du patient, de plus en plus quantifiées. De ces Big data, extraites d’études de laboratoire, de visites médicales, ou de résultats de tests administrés aux patients par d’autres médecins émergeront des diagnostics davantage personnalisés, au cas-par-cas.

Une utilisation beaucoup plus étendue des Big data est également envisagée, dédiée au suivi de populations entières, via des enregistreurs prenant en compte la distribution géographique des maladies et leur expansion sur le territoire. Un outil d’une utilité toute particulière pour les assurances qui, à travers ces données, pourront mettre en place des mesures de prévention tels que le rappel de certains vaccins ou examens clés, afin de faire baisser leurs coûts.

Plus innovant encore : l’analyse des données relatives à la fréquentation quotidienne des hôpitaux permettra de prévoir les périodes de surcharge et d’optimiser les ressources en termes de personnel.

Ces différentes initiatives répondent ainsi à un objectif que explorions en mai dernier : créer un environnement propice à l’amélioration de la santé publique et minimiser les coûts relatifs à ce secteur via une prévention accrue. Big data et santé, une équation gagnante ?  

Plus d’informations ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email