Les scientifiques ont-ils peur des trolls ?

19 mars 2013

Et si les trolls sur les forums ou dans les commentaires d’articles scientifiques avaient plus d’influence sur les lecteurs que l’argumentaire du papier ? C’est ce qu’explique Rachel Ehrenberg dans un article publié sur Sciences News et dont CBC se fait l’écho.

Les trolls, qui postent régulièrement des commentaires perturbateurs de manière anonyme, ont une influence considérable sur les lecteurs des articles scientifiques selon Rachel Enherberg.

La journaliste, qui cite plusieurs études faites sur le sujet affirme que les trolls empêchent le lecteur lambda de prendre en compte tous les arguments et de faire l’effort nécessaire à la compréhension du sujet comme elle l’explique :

« Cette rhétorique acariâtre pousse certains boutons primitifs qui peuvent dépasser les parties les plus raisonnables et conscientes de notre cerveau ».

Si certains scientifiques craignent que les trolls n’influencent trop l’opinion publique concernant la recherche, d’autres au contraire pensent que la preuve l’emportera sur le troll et les réactions improvisées des lecteurs.

Et comme le disait Olivier Mauco lors du débat à la Bibliothèque publique d’information, « Internet est-il notre nouveau doudou ? » :

 « Le troll va permettre de se reconfigurer et de se questionner. Il est passeur ou destructeur créatif, par besoin de sortir de l’homogamie et du vase clos ».

Pour en savoir plus sur ces études, vous pouvez retrouver l’article de Science News ici et celui de CBC là.

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email