Ce que les tensions en Crimée révèlent de la guerre Wikipédia share
back to to

Ce que les tensions en Crimée révèlent de la guerre Wikipédia

26 mars 2014

Figés dans le marbre du savoir collaboratif, les articles Wikipédia ? Pas du tout : si on attaque souvent l’encyclopédie sur sa fiabilité, c’est parce qu’elle est aussi un lieu de discussions et de débats. Ce qui est écrit dans ses pages est même parfois le fruit de luttes intestines, voire de véritables guerres ouvertes entre contributeurs… illustration avec l’article « Crimée », sur lequel revient le blog du Monde Big Browser.

Ces derniers jours, la communauté des « wikipédiens », volontaires chargés de corriger ou valider les articles et modifications proposées par les internautes sur l’encyclopédie, a été activement mobilisée sur l’entrée consacrée à la Crimée. Les déclarations du chef du gouvernement russe, relatives au rattachement de la péninsule, ont suscité de vifs débats sur l’espace collaboratif.

Pour le seul mois de mars, près de 500 changements ont été effectués sur la page, rapporte Big Browser : changement de nom pour la « République de Crimée », statut officiel, rattachement à la Russie ou à l’Ukraine, les hésitations ont été multiples. Différents sons de cloche se sont faits entendre, laissant s’exprimer les partisans de l’indépendance ou du rattachement à la Russie, « camp russe » ou « occidental ». Des modifications du contenu et des commentaires qui, tour à tour, ont donné à la page des allures de tribune ouverte.

Certains contributeurs, lassés par la controverse, ont même suggéré in fine de bloquer la page. Un utilisateur, cité par Big Browser, a notamment déclaré : « Cela devient hors de contrôle. Si vous lisez cet article, c’est un grand mélange de faits passés, de faits présents et de faits incorrects… »

Comment trancher et faire émerger l’objectivité, pilier du projet Wikipédia, qui ne tolère d’ailleurs pas plus la propagande, que le prosélytisme ou la publicité ? Un peu plus d’une semaine après l’acmé de la polémique, la page a retrouvé une apparence « classique » et un contenu centré sur l’histoire et la géographie de la Crimée, qui met à l’écart les questions litigieuses.

En fin de compte, l’article est donc bel et bien fiable, bien que toujours susceptible d’être modifié. Mais pour qui a la chance de pouvoir observer l’envers du décor, la valeur ajoutée de Wikipédia n’est-elle pas davantage encore dans le processus d’élaboration de ses contenus, coulisse des débats d’opinion qui font l’actualité « officielle » ? En tout cas, la guerre fait rage sur Wikipédia, c’est ce que faisait remarquer le philosophe Evgeny Morozov à ceux qui citent l’encyclopédie collaborative comme l’exemple d’un monde post-idéologique à venir ou la collaboration sans friction aurait remplacé toute guerre…

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email